A Momas, Pyrénées-Atlantiques, cette opération fait suite au diagnostic archéologique qui a permis, en 2007, la découverte de ce site localisé à environ 20 km au nord-ouest de Pau.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

Implanté sur un plateau appelé localement Pont Long, il constitue une voie de passage naturel privilégiée dans ce secteur. Cette intervention a consisté à fouiller un tertre quasiment arasé par les labours.
Le sauvetage de ce site a pu être réalisé parce qu'il était recensé par le service régional d'archéologie.

La fouille a permis d'étudier exhaustivement le fossé repéré lors du diagnostic. Il s'agit plus précisément d'un « fossé discontinu » (ou interrompu) segmenté en trois parties égales. La fouille a révélé également la présence d'un second fossé, comparable au premier, qui permet d'établir une chronologie dans l'occupation du tertre. Le premier dispositif fossoyé s'inscrit globalement dans un plan rectangulaire d'environ 15 m de côté, et le second dans un plan subcirculaire d'environ 18 m de diamètre. Une fosse, repérée lors du diagnostic, a été fouillée à l'intérieur du périmètre défini par les fossés discontinus. La nature de cette fosse reste néanmoins indéterminée, d'autant plus qu'aucun vestige matériel n'a été trouvé lors de sa fouille.

Aucun vestige osseux n'a été mis au jour durant l'opération, probablement en raison de l'acidité du sous-sol. La céramique est rare, seul un récipient déposé dans l'un des fossés a été découvert. Les outils en pierre taillée sont relativement bien représentés par un macro-outillage sur galets de quartzite, caractéristique de la Protohistoire dans cette région du sud-ouest de la France. À l'issue de la fouille, aucun élément archéologique n'a permis de confirmer l'hypothèse funéraire envisagée lors du diagnostic.

Sur le plan chronologique, et compte tenu de l'indigence du matériel céramique, la datation du site reste incertaine. Cependant, au moins deux périodes relatives à la Protohistoire semblent représentées ici. Les datations par AMS, en cours, pourront confirmer ou non cette hypothèse.