Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
23 juin 2016
Colloque
Archéologie du judaïsme en France et en Europe

Colloque international organisé par le Musée d'art et d'histoire du Judaïsme et l'Inrap
Auditorium du Musée d'art et d'histoire du judaïsme, Paris, les 14 et 15 janvier 2010

Archéologie du judaïsme en France et en Europe
par Etleva Nallbani, Ecole française de Rome

Une découverte archéologique a récemment confirmé l'établissement d'une communauté hébraïque dans la ville portuaire d'Anchiasmos (l'actuelle Saranda) de l'ancienne Épire, durant les Ve-VIe siècles. Le nom d'Augusta, la fille de Yishaï - dirigeant de cette communauté - vient d'une inscription, datée de 521, sur une pierre tombale du cimetière de Venosa en Italie. L'évolution de cette communauté est connue par le développement de son lieu de culte, situé intra muros, le long d'une des rues principales, à côté de la porte orientale de la ville. Le complexe de la synagogue la plus ancienne possède plusieurs salles pavées de mosaïques, dont l'un des décors représente un chandelier à sept branches. Une seconde synagogue de taille importante modifie la disposition de ce complexe : la salle de prière de plan rectangulaire devient une basilique à trois nefs. Au cours du VIe siècle, la basilique est transformée en église comme le montre le remplacement de certains panneaux de mosaïques, la présence d'inscriptions chrétiennes et le mobilier liturgique chrétien. L'iconographie et la chronologie relative des mosaïques de la nef centrale sont essentielles pour la compréhension de l'évolution de ce monument et des communautés qui l'ont utilisé. Le dernier quart du VIe siècle marque la fin brutale de ce monument, fort probablement liée aux attaques avaro-slaves des années 580-585. En effet, la région connaît à cette époque une histoire très mouvementée, faite d'invasions et de peste, entraînant un déclin démographique et urbain. Malgré sa courte existence, le complexe synagogue-église d'Anchiasmos éclaire la complexité de la vie des communautés juives des villes de l'Antiquité tardive en Méditerranée.
Etleva Nallbani est docteur en archéologie byzantine de l'université de Paris I. Elle a codirigé la fouille de l'Université hébraïque de Jérusalem et de l'Institut archéologique de Tirana sur le site de la synagogue d'Anchiasmos en 2003, 2004 et 2009. Elle est actuellement membre de l'École française de Rome.

Quelques références:
 • Sinagoga e Sarandës (Anchiasmos) në Antikitetin e vonë avec G. Foerster, E. Netzer et K. Lako, Candavia, 1, 2004.
• Une nouvelle synagogue de l'Antiquité (tardive ?), identifiée à Saranda (Albanie), Hortus Artium Medievalium, 8, 2003.
• Synagogue Complex revealed at Saranda - Albania, en collaboration avec G. Foerster, E. Netzer et K. Lako, Minerva, 15, n° 1, janvier-février 2004.
• La sinagoga di Saranda, en collaboration avec G. Foerster, E. Netzer et K. Lako, Archeo, vol. 2, n° 228, février 2004.
Durée :
25'28''
Année :
2010