Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
09 août 2016
Colloque
La révolution néolithique dans le monde

Colloque international organisé par la Cité des sciences et de l'industrie et l'Inrap, sous la direction scientifique de Jean-Paul Demoule.
Auditorium de la Cité des sciences et de l'industrie, les 2, 3 et 4 octobre 2008

La révolution néolithique dans le monde. Aux origines de l'emprise humaine sur le vivant
Demographic Change during the Neolithic

par Jean-Pierre Bocquet-Appel, CNRS, Ecole pratique des Hautes Etudes

L'augmentation massive des vestiges archéologiques dans les différents épicentres d'invention de l'agriculture atteste une croissance démographique inédite au cours de cette période, comparée à la précédente, celle des chasseurs-collecteurs. Cette croissance fut-elle lente ou rapide ? Fut-elle causée par une chute de la mortalité engendrée par la nouvelle sécurité alimentaire du système économique agricole, ou bien par une augmentation de la fécondité féminine, déterminée par des conditions énergétiques de reproduction inédites ? Cette croissance démographique débuta-t-elle avant l'émergence du système agricole, ou bien après ? La pression démographique fut-elle la cause du changement culturel néolithique ou bien son effet ? Un indicateur paléo démographique - la proportion des squelettes d'immatures (enfants et d'adolescents) dans les nécropoles - a été massivement utilisé. Contre-intuitivement, cet indicateur n'exprime pas la mortalité mais le degré d'ouverture de la pyramide des âges de la population vivante, causée par la natalité et la fécondité. L'indicateur paléo démographique montre une augmentation relativement abrupte de la natalité, sur une durée de 3 000 ans dans les épicentres d'invention du système agricole du Levant et de Chine, et de 700 ans dans les zones périphériques d'expansion. Ce changement démographique a été baptisé la Transition démographique néolithique. Les données paléo démographiques montrent que la pression démographique ne fut ni l'effet ni la cause du changement culturel, mais lui fut simultanée.
Jean-Pierre Bocquet-Appel, titulaire d'un doctorat d'État en sciences et en anthropologie, est anthropologue démographe, directeur de recherche au CNRS. Il est l'auteur ou le co-auteur de plus d'une centaine de publications, la plupart dans des revues scientifiques internationales majeures. Il organise régulièrement des colloques dont le dernier s'est tenu à Harvard, en décembre 2006.
Année :
2009