A Gétigné, Loire-Atlantique, l'emprise de la fouille s'étend sur 2 500 m2 et concerne le quart ouest d'un enclos gallo-romain reconnu en photo-interprétation et diagnostiqué au printemps 2002 (P. Bellanger/Inrap).

Chronique de site
Dernière modification
19 février 2016

L'enclos présente un plan rectangulaire de 150 sur 75 m environ. Seule la partie occidentale a été fouillée.

À l'intérieur, trois à quatre bâtiments sur poteaux ont été étudiés. À l'extérieur, on note la présence de fossés secondaires (exutoires, drains) et d'un puits. Le mobilier peu dense est bien calé entre la fin du Ier et le début du IIe s. Il comprend majoritairement des axes de stockage (amphore, dolium) ainsi qu'une lampe à huile décorée. Il s'agit probablement d'une petite exploitation rurale, proche de la voie antique Nantes-Poitiers. Elle confirme la persistance d'établissements de tradition indigène au Haut-Empire, parallèlement à la mise en place de grands domaines fonciers de type villae.