Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
13 juillet 2016
Colloque
Archéologie de l'esclavage colonial

Colloque international organisé par l'Inrap, le Comité pour l’histoire et la mémoire de l’esclavage, le ministère de la Culture et de la Communication et le musée du quai Branly dans le cadre de la journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition
Du 9 au 12 mai 2012, Théâtre Claude Lévi-Strauss, musée du quai Branly 75007 Paris

Archéologie de l'esclavage colonial
par Catherine Rigeade, Inrap

Le site de Torcy se situe sur la rive droite du fleuve Mahury en Guyane, parallèlement à un alignement de pieux constituant les vestiges du canal de Torcy. L'érosion a mis au jour les fondations d'une chapelle datant du XIXe siècle, ainsi qu'une grande partie du cimetière associé. Les recherches d'archives ont montré que l'église a été dédiée, entre les années 1845 et le début des années 1848, à l'instruction et à l'inhumation de la population servile du secteur. Face à l'érosion et à la dégradation rapide des vestiges submergés, une évaluation globale du site, de la chapelle et du cimetière, a été requise par le Drassm. Cette expertise a été réalisée en 2011 par l'association Arkaeos, en collaboration avec le service régional de l'Archéologie de Guyane et l'Inrap. Le caractère original du site, tant par sa topographie (construction d'un édifice cultuel et religieux réservé aux esclaves), sa localisation géographique que son histoire, liée au creusement du canal de Torcy au XIXe siècle, en font un site unique qui diffère très nettement des sites d'inhumations d'esclaves découverts en Guadeloupe ou à La Réunion.
Archéo-anthropologue, Catherine Rigeade est Titulaire d'un DEA en anthropologie biologique en et d'un DEA en archéologie. Elle a soutenu en 2006 un doctorat en anthropologie biologique sur les sépultures de catastrophe liées aux épidémies de peste ou aux contextes militaires. Chercheuse associée au laboratoire ADéS-UMR 7268, ses recherches portent aujourd'hui sur les ensembles funéraires des époques moderne et contemporaine.

Bibliographie sélective
  • C. Rigeade, B. Bizot, A. Le Bot-Helly, M. Signoli, « Une sépulture de pestiférés du haut Moyen Âge à Vienne (Isère) », Archéologie du Midi Médiéval 27, 2010.
  • L. Buchet, C. Rigeade, I. Seguy, M. Signoli, « Vers une anthropologie des catastrophes », actes des 9e journées anthropologiques de Valbonne, APDCA-INED, Antibes, 2009.
  • C. Rigeade, P. Adalian, W. Devriendt, L. Lalys, « Vilnius 2002, les fouilles anthropologiques, La campagne de Russie. Découverte d'un charnier de la Grande Armée de Napoléon, Librairie historique Tessedre, 2008.
  • C. Rigeade, Les sépultures de catastrophe. Approche anthropologique des sites d'inhumations en relation avec des épidémies de peste, des massacres de population et des charniers militaires, British Archaeological Reports, Archaeopress, Oxford, 2007.
  • C. Rigeade, J.-M. Willot, P. Demolon, E. Rabino et al., « Approche anthropologique de sépultures de catastrophe du XVIIIe siècle (Rue Martin du Nord, Douai, France) », Comptes-Rendus de l'Académie des Sciences Paleovol, 2006.
Durée :
19'11''
Année :
2012