Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
04 mars 2016
Colloque
Archéologie des migrations

Colloque international organisé par l’Inrap, en partenariat avec le Musée national de l’histoire de l’immigration.
Les 12 et 13 novembre 2015 au Musée national de l’histoire de l’immigration.

Archéologie des migrations
par Anne Richier, archéo-anthropologue, Inrap et Nicolas Weydert, archéologue responsable de secteur, Inrap

Marseille, ville-carrefour dès sa fondation, va devenir au XIXe siècle une terre d'accueil privilégiée pour les émigrés italiens, qui représentent à la veille de la première guerre mondiale près de 20% de la population. Les transalpins s'installent massivement dans les nouveaux secteurs industriels et portuaires situés en périphérie de la cité phocéenne, qui deviendront les actuels quartiers Nord, réputés « à histoires » mais sans histoire. Situé dans l'un de ces quartiers populaires, le cimetière des Petites Crottes (1784-1905), surnommé le « cimetière des italiens » à la fin du XIXe siècle, a pu être en partie fouillé entre 2013 et 2014.  Son étude a permis d'aborder en marge des questions sociétales concernant l'immigration avec ses phénomènes d'acculturation, de conservatisme mais également de rejet. Ainsi, à travers l'histoire de ce lieu funéraire et des circonstances de son abandon puis de son éradication du paysage et des mémoires, il s'agit de mesurer en quoi la présence italienne à Marseille au XIXe siècle peut être décryptée et questionnée par l'archéologie.
 
Anne Richier est archéo-anthropologue, ingénieur chargé de recherche à l'Inrap et membre de l'UMR 7268 ADES. Ses travaux récents portent sur l'archéothanatologie des cimetières modernes et contemporains. Elle a notamment dirigé en 2009 la fouille du cimetière paroissial de La Ciotat (1581-1831) ainsi que celle en 2013 et 2014 du cimetière des Petites Crottes à Marseille (1784-1905). Ses recherches portent plus spécifiquement sur les pratiques funéraires et l'apport de l'archéologie à l'histoire sociale, dans une démarche pluridisciplinaire.

Nicolas Weydert est archéologue, assistant d'études à l'Inrap. Formé aux sciences-naturelles, il s'est spécialisé depuis 2009 en archéologie funéraire et a notamment participé aux fouilles des cimetières de la Ciotat (2009), de Rousset (2011), de la place des Martyrs à Alger (2013-2014) et des Petites-Crottes à Marseille (2013-2014). Il s'occupe en particulier de l'analyse géographique et spatiale des espaces funéraires et de leurs dynamiques d'occupation.

Bibliographie 
  • Bertrand R. 1994 - Les Provençaux et leurs morts. Recherches sur les pratiques funéraires, les lieux de sépultures et le culte du souvenir des morts dans le Sud-Est de la France depuis la fin du XVIIe siècle, thèse de doctorat d'histoire dactyl., Université Paris I-Sorbonne, décembre 1994, 5 vol.
  • Daumalin X. 2014 - Le patronat marseillais et la deuxième industrialisation (1880-1930), Presses universitaires de Provence, Aix-en-Provence, 326 p.
  • Lopez R., Temime E. 1990 - L'expansion marseillaise et l'« invasion italienne » (1830 - 1918), Migrance, Histoire des migrations à Marseille, Tome 2, Éditions Edisud, Marseille, 228 p.
  • Richier A., Weydert N. 2013 - Marseille, Métro Bougainville-Capitaine Gèze : le cimetière des Petites-Crottes, BSR Paca 2013, p. 114-115.

Transition

Année :
2015