Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
14 septembre 2016
Colloque
Archéologie de la santé – anthropologie du soin

Colloque international organisé par l’Inrap, en partenariat avec le Musée national de l’homme.
Les  30 novembre et  1er décembre 2016 à l'Auditorium Jean Rouch - Musée de l’Homme

Matériel médical de l'US Army provenant de l'ancien hôpital militaire américain (1917-1919) à Saint-Parize-le-Châtel. © Denis Gliksman, Inrap

Archéologie de la santé – anthropologie du soin
par Hélène Coquegniot, docteure en Anthropologie biologique et HDR (université de Bordeaux)

Inscription

L'accès au colloque est libre, sur réservation, dans la limite des places disponibles.

Les progrès récents de la recherche dans le champ de la paléopathologie permettent l’identification d’un nombre croissant de pathologies potentiellement observables sur des squelettes archéologiques datant de périodes historiques ou préhistoriques. Sur la base de ces observations, certains auteurs ont pu avancer l’hypothèse d’un handicap et inférer une éventuelle prise en charge.

La reconstruction de ces scénarios apparaît complexe, particulièrement pour les périodes anciennes : est-il en effet possible de mettre en relation, à partir d’un indice souvent unique de paléopathologie osseuse, la survie, la vie ou la qualité de vie d’un membre malade ou infirme d’une société paléolithique avec des comportements sociaux de soins ou d’assistance face au handicap ?

Dans cette perspective, plusieurs exemples décrits pour le Pléistocène seront discutés selon les différents points de vue présentés par les paléoanthropologues.

Hélène Coquegniot est docteure en Anthropologie biologique et HDR (université de Bordeaux).

Elle est directrice de recherche au CNRS et directrice d’Études cumulante à l’École pratique des hautes études. Elle est aussi chercheure associée au Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology, Department of Human Evolution (Leipzig, Allemagne) et coresponsable de l’axe méthodologique « imagerie pluridimensionnelle » de l’UMR 5199 PACEA. Ses champs de recherche sont la paléoanthropologie, l’ostéobiographie (paléoauxologie normale et pathologique), l’anthropologie forensique et l’ergonomie. Elle a co-inventé le brevet VIRCOPAL® (reproductions 3D bio-fidèles en résine de pièces ostéologiques archéologiques ou paléontologique, à destination de l’enseignement, de la recherche et de la muséographie).

Bibliographie

  • Coqueugniot H., Dutour O., Arensburg B., Duday H., Vandermeersch B., Tillier A.-m. (2014), « Earliest Cranio-Encephalic Trauma from the Levantine Middle Palaeolithic: 3D Reappraisal of the Qafzeh 11 Skull, Consequences of Pediatric Brain Damage on Individual Life Condition and Social Care », PLoS ONE, 9(7), e102822. doi:10.1371/journal.pone.0102822.
  • Hublin J.-J (2009), « The Prehistory of Compassion », PNAS, 106(6), p. 6429-6430.
  • Spikins P. A., Rutherford H. E., Needham A. P. (2010), « From Hominity to Humanity: Compassion from the Earliest Archaic to Modern Humans », Time and Mind, 3, p. 303-325.
  • Tillier A.-m., Arensburg B., Duday H., Vandermeersch B. (2001), « An Early Case of Hydrocephalus: the Middle Paleolithic Qafzeh 12 Child (Israel) », AJPA, 114, p. 166-170.
Année :
2016