A Bouy, Marne, la commune de Bouy est localisée à une dizaine de kilomètres de Châlons-en-Champagne.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

Le site du Haut Buisson est en limite sud-est de la commune. Le décapage exhaustif d'une surface de 17 000 m2 a permis l'étude d'un petit établissement rural du Bronze final-Hallstatt ancien, matérialisé par plusieurs ensembles de bâtiments sur poteaux. 

Environ 400 structures archéologiques ont été fouillées. Deux pôles d'occupation s'y distinguent. Un premier, dans la zone ouest, se compose d'un vaste bâtiment d'habitation, de près de 60 m2, à deux nefs reposant chacune sur trois rangées de trois poteaux, entouré de cinq petites constructions sur quatre et six poteaux.

Dans la zone est, quelques bâtiments s'organisent autour de deux puits. Leurs dimensions modestes, comprises entre 6 et 12 m2, ainsi que les plans restitués laissent penser qu'il s'agit d'annexes, dont la fonction n'est pas toujours définie (certaines ont probablement été dévolues au stockage en hauteur des récoltes pour éviter le pillage par les rongeurs).

Dans les deux zones, les constructions adoptent le même schéma structurant et le même axe d'orientation préférentiel est-ouest. Les espaces vides de toute trace anthropique, au nord-ouest par exemple, pourraient correspondre à des cours, des espaces de circulation participant ainsi à l'organisation spatiale du site. Deux petites fosses ont livré quelques rares éléments de céramique qui ont servi à la datation ; des restes de faune et une pointe de flèche en bronze ont été découverts dans le comblement terminal d'un puits.

L'exceptionnelle densité de chablis (arbres déracinés) retrouvés sur l'ensemble du site et la composition très particulière du sol ont conduit à entreprendre une étude du sol visant à retracer l'évolution du paysage en relation avec l'activité de l'homme. Cette fouille aura permis de compléter les données concernant les modes d'occupation du sol dans la vallée de la Vesle, jusqu'alors peu connus pour cette période. La densité et la localisation des vestiges découverts suggèrent un site d'emprise plus étendue. Néanmoins, aucun indice d'occupation n'a été mis en évidence lors des sondages effectués, à l'est, sur la parcelle voisine.