Le manoir de Gilles de la Maçonnais à Vassé (Torcé, Ille-et-Vilaine).

Chronique de site
Dernière modification
19 février 2016

Sous des remaniements contemporains, la demeure de Vassé, à Torcé, laisse entrevoir un bâtiment ancien remontant au XVIe siècle . Voué à la destruction, le manoir a pu faire l'objet d'une étude du bâti approfondie, afin de comprendre son évolution. Il a été édifié en 1520 par Gilles de la Maçonnais, riche négociant en toiles de Vitré du XVIe siècle, époque où le commerce du chanvre et du lin assurait le développement économique de la région.

Déshabillage du manoir

Afin de comprendre l'organisation primitive du manoir, il a été procédé à la démolition des bâtiments contemporains et à la dépose des habillages et cloisons intérieures. Les ouvertures condamnées ont été rouvertes, les sols, déposés, et les enduits, piquetés, afin de comprendre le mode de construction et analyser les éventuels remaniements.

Organisation spatiale

Le manoir mesure 10,50 m pour une largeur de 7,60 m. Il possède une cave semi-enterrée, un rez-de-chaussée surélevé, un étage et un comble. À l'origine, un refend maçonné divisait l'espace du rez-de-chaussée en deux parties. À l'ouest, on trouve la salle chauffée par une cheminée, avec un évier aménagé sur le mur gouttereau nord. À l'est du refend on trouve, au sud, une cave semi-enterrée surmontée d'une pièce servant de réserve et, au nord, les escaliers, l'un desservant la cave, l'autre l'étage. L'étage était divisé en deux espaces : une salle haute chauffée par une cheminée au décor soigné et une chambre qui possède une cheminée au décor plus sobre. Au dernier niveau, la charpente a d'abord été conçue pour recevoir un toit en chaume, avant d'être modifiée pour recevoir une couverture en ardoises.

Analyses dendrochronologiques 

Tous les éléments en chêne ont révélé une datation de 1520. Les deux volets des fenêtres de l'escalier, dont l'un porte un décor en pli de serviette, ont également été datés de 1520. D'autres éléments de volets, ornés du même décor, ont été découverts en remploi. 

Le manoir de Gilles de la Maçonnais

Un écusson gravé sur le linteau de la fenêtre de la salle du manoir correspond à une marque de marchand dédiée à Gilles de la Maçonnais, bourgeois de Vitré ayant appartenu à la confrérie des marchands d'Outremer de Vitré. Dans les sources écrites, Gilles de la Maçonnais est désigné Sieur de Vacé dès 1535. Le manoir de Vassé apparaît donc clairement comme la résidence secondaire d'un bourgeois de Vitré qui a fait fortune. L'architecture du manoir reste sobre et la construction a mis en oeuvre des ressources locales. Toutefois, certains éléments suggèrent un souci d'ostentation. 

Remaniements

Après sa construction en 1520, le manoir a subi divers remaniements. Le premier concerne le déplacement de l'escalier entre 1520 et 1869. La seconde phase de travaux concerne la reconstruction de la moitié orientale de la façade sud après effondrement. Cette phase de travaux, datée de 1801 par dendrochronologie, a été accompagnée de la réfection du plancher de l'étage, ainsi que de la modification de l'accès à la cave. La phase suivante intervient en 1869 avec la démolition du mur de refend, remplacé par une cloison à pan de bois. Enfin, on note lors des dernières décennies des réaménagements ponctuels, comme l'élargissement des ouvertures existantes ou le percement de portes.