La création d'une route entre Ussac et Saint-Viance (Corrèze) avait donné lieu, en 2002, à une expertise archéologique (F. Milor/Inrap). L'occupation médiévale mise en évidence au lieu-dit Risquetout a fait l'objet d'une fouille archéologique. Elle a été menée par trois archéologues sur une superficie de 677 m2.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

L'occupation se caractérise par une multitude de fossés permettant de drainer le terrain vers le sud. Ils forment une série de quatre enclos agricoles à l'intérieur desquels des structures ont été creusées. Une datation par radiocarbone 14C donne, avec une probabilité de 81,9 %, une fourchette chronologique comprise entre 1155 et 1280 (ARC 2335, âge 14C conventionnel : 835 ± 45 BP. Date 14C calibrée : 1045 cal AD-1280 cal AD).

L'ensemble le mieux cerné par l'expertise et par la fouille est une aire de stockage délimitée au sud par un fossé E-O et au nord par un fossé en arc de cercle. Neuf silos ont été fouillés. La structure la plus intéressante est une structure excavée délimitée par des trous de poteau. Au nord-ouest, un appentis pouvait prolonger la construction. Un foyer se trouve en limite de l'appentis. La fonction de cette structure est sans doute artisanale. La céramique mise au jour est non tournée. Les pâtes sont en majorité cuites en atmosphère réductrice (pâte grise ou brune) et sont plus rarement cuites en atmosphère oxydante ou réoxydante (pâte orange). Elles contiennent une forte proportion de mica. Les formes se limitent à trois types : le pot à cuire sans élément de préhension, la cruche à bec ponté ou formé par étirement de la lèvre et, plus exceptionnellement, la jatte-marmite. Ce récipient présente des perforations qui permettent de le suspendre au-dessus du foyer. La connaissance de la céramique des XIIIe s. du bassin de Brive s'est enrichie d'un nouveau corpus de formes. La zone d'habitat n'a été que partiellement appréhendée au nord du site.

Dans le projet de création de la nouvelle route, le percement de la route par le nord est envisagé. Si ce projet est maintenu, il serait intéressant de sonder les par-celles concernées afin de déterminer l'emplacement du village médiéval.