Un habitat du second Moyen Âge à La Quinte, Sarthe.

Chronique de site
Dernière modification
29 août 2016

Le site des Chauvières, implanté sur la commune de La Quinte, se situe à 400 m de l'ancienne voie romaine reliant Le Mans à Jublains. La fouille a révélé un habitat occupé du Xe au XIVe siècle. Elle offre des informations nouvelles sur l'habitat rural sarthois du second Moyen Âge, peu documenté jusqu'alors.

Phases 1 et 2

Les archéologues ont pu mettre en évidence quatre états successifs (ou phases) d'occupation du site. Le premier état, ou phase 1, correspond à un ensemble de fossés et limites de parcelles dessinant une trame non datée, mais dont les orientations sont encore perceptibles sur le cadastre actuel. Le deuxième état, ou phase 2, date des Xe-XIIe siècles et correspond à la mise en place d'un habitat implanté près d'un carrefour de voies. Deux bâtiments construits en bois et en torchis ont été reconnus : la maison principale, composée d'une nef et d'une double abside, s'étendait sur 62 m² ; une annexe de 45 m² adoptait une forme carrée.

Phases 3 et 4

Le troisième état, ou phase 3, est le plus intéressant. Au tournant du XIIe au XIIIe siècle, le site des Chauvières a été totalement réorganisé du fait du décalage du carrefour de voies de 110 m vers l'ouest. La portion abandonnée d'un des chemins creux a alors été exploitée par les occupants du lieu pour y implanter deux bâtiments. Le premier se présente comme un bâtiment semi-excavé d'environ 16 m² dont les élévations en bois reposaient sur un solin de pierre ; il possédait vraisemblablement un étage et une toiture à quatre pans . Le second (43 m²), uniquement sur poteaux de bois, était de forme rectangulaire à deux nefs, avec deux appentis.  L'ensemble était clos par un système de fossés et de palissades. Au début du XIVe siècle, l'habitat est abandonné, et les structures postérieures, correspondant à la phase4, ne se rapportent qu'à la mise en culture de la parcelle.