Le gisement de Vandières (Meurthe-et-Moselle) Les Grandes Corvées a été découvert en 1983 lors d'une visite de surveillance effectuée par le Service régional de Lorraine dans la sablière Solaro.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

Il a livré, au gré de fouilles successives, les traces de nombreuses occupations humaines : des céramiques de la fin du Campaniforme, un habitat du Bronze final remarquablement illustré par deux puits avec cuvelage en bois, des traces éparses de l'âge du Fer. Les recherches menées en 2001 sur le tracé de la LGV Est ont, quant à elles, permis d'étudier d'intéressants vestiges du Bronze ancien et de l'époque romaine. 


Au minimum neuf bâtiments de plan plus ou moins complet ont été identifiés parmi les 200 trous de poteau fouillés. Le plus grand bâtiment (bât. 2), d'au moins 15 m de long pour 8,20 m de large, soit 123 m2, se rattache sans conteste au Bronze ancien. Cette construction à trois nefs est orientée nord-ouest/sud-est, avec une abside située à l'extrémité sud-est, l'extrémité opposée ayant été détruite. On connaît des bâtiments relativement similaires en Lorraine (Frouard, Goin, Ay-sur-Moselle), en Bourgogne (Genlis, Izier) ou en Allemagne (Telgte).

Deux édifices de même orientation mais de plan incomplet se rattachent probablement à cette période. Le premier (bât. 3) mesure au moins 11 m de long, 7 m de large et se compose de trois nefs. Le second (bât. 5) dessine un plan rectangulaire et se termine au nord-est par un poteau médian, probable vestige d'une fermeture à pans coupés. Les petites fosses localisées à l'intérieur ou en périphérie de ces constructions ont livré des céramiques typiques du Bronze ancien : jarres à cordons en réseaux, pots à languette de préhension, cuillère...

Deux constructions romaines reposant sur quatre gros poteaux (bât. 1 et 4) et un four abrité par une construction (bât. 8) se superposent à cet ensemble. Des fossés de drainage et quelques autres bâtiments (bât. 6, 7 et 9) ne sont pas datés.

En dépit de son caractère limité, cette intervention souligne une fois de plus l'importance des implantations humaines dans la vallée de la Moselle. Le secteur de Vandières est à ce titre riche en informations, ce que mettent encore en lumière les dernières fouilles menées au lieu-dit Brouin Champ, également sur le tracé de la LGV Est.