Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
04 mars 2016
Colloque
Archéologie des migrations

Colloque international organisé par l’Inrap, en partenariat avec le Musée national de l’histoire de l’immigration.
Les 12 et 13 novembre 2015 au Musée national de l’histoire de l’immigration.

Archéologie des migrations
par Jean-Luc Boudartchouk, Inrap

Le débat, fascinant, est plus que centenaire : peut-on retrouver les traces archéologiques des migrations barbares, et quelles sont-elles ? Durant le XIXe siècle et le début du XXe siècle, âge d'or des entreprises de classification, la réponse des chercheurs était systématiquement affirmative ; elle devint, après le second conflit mondial, dubitative, hésitante, voire parfois négative. Or, les Grandes Migrations puis l'installation des Goths constituent bel et bien, pour la Gaule du Sud-Ouest, une réalité historique : le contenu convergent des textes contemporains, même soumis à une réévaluation critique, est sans appel. Alors que, par ailleurs, l'étude de la culture matérielle des peuples migrants du Ve siècle a fait partout en Europe, depuis bientôt 30 ans, des progrès remarquables, le débat est donc plus que jamais d'actualité, sur des bases scientifiques désormais renouvelées et, souhaitons-le, dans un esprit apaisé.
 
Jean-Luc Boudartchouk, adjoint scientifique et technique pour la région Midi-Pyrénées de l'Institut national de recherches en archéologie préventive (Inrap), est aussi membre de l'UMR 5608 TRACES (université Jean-Jaurès, Toulouse)
Historien et archéologue de formation, diplômé de sciences politiques, spécialiste de la fin de l'Antiquité et du haut Moyen Âge, ses recherches actuelles, axées sur le changement culturel, portent notamment sur le royaume des Goths de Toulouse (voir son article « Processus politiques de déromanisation dans l'entité gothe des Gaules, le Regnum Tolosanum (413-508) », dans Archéopages, hors série no 3, mars 2012, p. 158-165)..

Bibliographie 
  • BARRIERE-FLAVY C. (1892), Étude sur les sépultures barbares du midi et de l'ouest de la France. Industrie wisigothique, Toulouse-Paris, 1892.
  • KAZANSKI M. (1991), Les Goths (Ier-VIIe siècles après J.-C.), Paris, éditions Errance.
  • LEBEDYNSKY I. (2011), Sur les traces des Alains et Sarmates en Gaule ; du Caucase à la Gaule (IVe-Ve siècle), Paris, L'Harmattan.
  • LEBEDYNSKY I. (2012), La Grande Invasion des Gaules (407-409), Paris, Lemme éditions.
  • PÉRIN P., KAZANSKI M. (2011), « Identity and Ethnicity during the Era of Migrations and Barbarian Kingdoms in the Light of Archaeology in Gaul », in MATHISEN R. W., SHANZER D. (dir.), Romans, Barbarians and the Transformation of the Roman World, Ashgate, p. 299-329.
  • ROUCHE M. (1979), L'Aquitaine des Wisigoths aux Arabes. Naissance d'une région, École des hautes études en sciences sociales, Paris, 1979.
  • WARD-PERKINS Br. (2005), The Fall of Rome and the End of Civilization, Oxford, Oxford University Press..

Transition