Une ferme de l'âge du Fer à la période gallo-romaine à Bléré, Indre-et-Loire

Chronique de site
Dernière modification
18 mai 2016

La fouille  a été réalisée sur une superficie de 10 900 m2. L'installation de cette exploitation agricole à l'âge du Fer s'est faite au sein d'un terroir varié offrant la possibilité de cultures, d'élevage, de cueillette et la proximité d'un ruisseau. La commune de Bléré est située à environ 15 km à l'est de la ville de Tours. Le site se trouve sur le versant de rive gauche d'une des têtes de vallon du ruisseau du Vaugerin. Trois périodes d'occupation ont été mises en évidence par l'étude céramique.

Une occupation diffuse aux VIIIe-VIe siècles avant notre ère

Les vestiges de cette première période d'occupation sont un bâtiment sur poteaux plantés et des fosses liées à des activités domestiques et/ou agropastorales.

Une installation structurée à la fin du IIe et au début du Ier siècle avant notre ère

Il semble que le site ne soit plus occupé durant près de quatre siècles. À la fin du IIe-début du Ier siècle, un réseau de fossés rectilignes, auxquels des interruptions multiples donnent accès, a été installé. Ce réseau, de part ses dimensions, ne présente aucun intérêt défensif. Il constitue essentiellement un marquage de propriété et une délimitation des espaces fonctionnels.

Les maisons d'habitation difficiles à identifier

Les rejets domestiques retrouvés dans les fosses proches des bâtiments ainsi que les superficies disponibles confirment la présence d'habitations même si ces dernières sont difficilement identifiables avec certitude. En effet, plans et superficies des bâtiments diffèrent, laissant pressentir des fonctions variées : habitations, étables, granges...

Les témoins des activités sur le site

Le comblement des structures après leur abandon livre des éléments précieux, témoins de la vie quotidienne domestique : vidanges de foyers, parois de four, restes de grains céréaliers, de camélines et de noisettes. La présence d'éléments de mouture et de vannes atteste la transformation des récoltes. La consommation carnée est représentée par le boeuf, le porc et les caprinés. Le millet et l'orge sont les principales espèces cultivées, comme le montrent les études carpologiques. L'environnement proche semble être cultivé. Plusieurs plantes sauvages attestent que prairies, milieux boisés et plantes croissent en milieu humide, conditions propices à l'élevage.

Le mobilier de la ferme

Vases de présentation (écuelles et jattes) et pots à cuire constituent le mobilier céramique. L'outillage est représenté par une hache à douille en fer. Trois monnaies et une attache de ceinture en fer sont issues des comblements d'une fosse.

L'occupation de la période augustéenne (de - 25 à + 14)

Cette période marque le déclin du site. Le puits et la mare sont comblés. L'indigence des vestiges ne permet pas de caractériser la nature exacte du site. Nous pouvons simplement constater que ces structures mises au jour correspondent vraisemblablement aux installations annexes d'un établissement agricole.