A Bourg-Charente, en bordure de la Charente, le site est et en partie adossé à un versant calcaire.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

 Le site couvre 2 hectares et correspond à des occupations humaines relevant de trois périodes distinctes : le Paléolithique, l'Antiquité et le Moyen Âge.

Des traces d'occupation au Paléolithique

Pour le Paléolithique, la fouille a mis au jour des témoins matériels (silex taillés) laissés lors des multiples passages des Hommes durant la fin du Paléolithique moyen et le début du Paléolithique supérieur (entre - 80 000 et - 25 000 ans). Ils sont conservés dans les alluvions anciennes de la rivière et les dépôts de versant, au sein d'une séquence de plus de 3 m d'épaisseur. Pour la région et la période considérée, une telle séquence archéologique, sur un site de plein air, est tout à fait exceptionnelle.

Des bâtiments antiques

Le site Antique correspond à un ensemble de bâtiments particulièrement bien conservés et ayant fonctionné pendant 4 siècles (Ier-IVe siècle de notre ère). La vocation de cet ensemble, dont certains éléments architecturaux indiquent une construction soignée voire monumentale, reste à définir : résidentielle, artisanale, cultuelle...
La fouille de cet ensemble devrait permettre d'apporter des éléments de réponse sur la ou les fonctions de ces bâtiments et les phases d'occupation.

Des vestiges du Moyen Âge

Le Moyen Âge comprend deux ensembles distincts :

  • le premier correspond à un espace funéraire comprenant une quinzaine de tombes. La datation au Carbone 14 attribue ces inhumations au Xe siècle.
  • Le second ensemble, plus à l'ouest, est exclusivement constitué de structures en creux à vocation agricole. Le mobilier céramique, récolté au cours du diagnostic réalisé en 2010, avait permis de dater ces structures aux alentours du XIIe siècle.

En l'état actuel des recherches, aucun lien ne peut être fait entre ces deux occupations.