Palaiseau
Essonne
Mis à jour le
26 septembre 2016

A Palaiseau, Essonne, le site des Trois Mares, localisé à proximité du rebord sud du plateau de Saclay, est actuellement reconnu sur un minimum de 4 ha. La moitié a pu être exhaustivement fouillée durant le premier semestre de l'année 2001. De nombreux indices attestent une occupation de ce secteur dès le Néolithique, mais les vestiges structurés découverts ne sont pas antérieurs à la seconde moitié du IIe siècle avant notre ère. 

Un réseau de fossés, associé très certainement à un habitat localisé en dehors des emprises fouillées, montre un aménagement déjà organisé de cette partie du plateau. L'occupation semble ensuite se développer nettement à partir du début du Ier siècle jusqu'à la période augustéenne sous la forme d'au moins un enclos fossoyé où se regroupent bâtiments d'habitation et greniers en bois et torchis. Les témoins de la vie quotidienne recueillis signalent une population très tôt au contact des circuits commerciaux venant de Méditerranée (nombreuses amphores dès la fin du IIe siècle en particulier), disposant d'une vaisselle diversifiée de qualité et d'un important outillage métallique. La très bonne conservation des restes fauniques, associée à un faciès carpologique prometteur, va permettre aussi de mieux connaître l'évolution des pratiques alimentaires durant la fin de La Tène dans cette partie du Bassin parisien.

Pendant les différentes phases mises en évidence pour la période gallo-romaine, le paysage est recomposé sur la base d'un nouveau réseau fossoyé qui respecte néanmoins les modules antérieurs. Bâtiments en meulière ou encore en bois pour certains prennent la place des limites précédentes, au plus tôt dès le milieu du Ier siècle ap. J.-C. Plusieurs séquences de construction peuvent être partiellement restituées jusqu'au IIIe siècle ap. J.-C. Il est possible d'y voir les dépendances d'une villa dont les bâtiments principaux (éventuellement la pars urbana ?) pourraient se trouver plus à l'est, comme le laissent à penser plusieurs prospections terrestres et aériennes. Quelques fosses, des comblement sommitaux de fossés et des vestiges de sols piégés par des effondrements de murs ou par tassement, ainsi qu'un four domestique installé sur les bords d'une mare, indiquent que le site est encore largement occupé à la fin du IVe siècle et très certainement au début du Ve siècle.

Nom de l'opération
Les Trois Mares
Cause de l'opération
Projet immobilier Danone-Vitapôle
Aménageur
District urbain du plateau de Saclay
Type d'opération
Diagnostic
Période(s)
Âge du Fer
Antiquité
Responsable d'opération
Olivier Blin
Suivi scientifique

N. Le Meur/SRA Île-de-France

Equipe de recherche
G. Allenet de Ribemont (palyno.), M. Barlé, M. Barret, G. Becq, C. Carrière-Desbois (gestion du mobilier), F. Diamonika, S. Eusèbe (topo., DAO), N. Ginoux (étude du mobilier métallique et des alliages cuivreux), S. Henri, N. Kartz, G. Le Calve, P. MacIntyre, V. Matterne (carpo.), C. Munoz, F. Moret-Auger (gestion du mobilier, numismatique), J. Nove-Josserand, V. Pissot (céramo., étude générale, étude de la céramique gallo-romaine, DAO), M. Rayati, A. Semedo da Veida, S. Serre.
Collaborateurs scientifiques
A. Bulard (étude de la céram. laténienne)/SRA Île-de-France ; M. Dhenin (numismatique gauloise)/Cabinet des médailles, Bibliothèque Nationale, Paris ; F. Laubenheimer (étude des amphores), P. Meniel (archéozoo.)/CNRS ; C. Leroyer (palyno.)/CNP Périgueux.
Date début
19/02/2001
Date fin
31/12/2001
Commune
Palaiseau
Département
Essonne
Région
Île-de-France