Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
29 juin 2016
Colloque
Des climats et des hommes

Colloque international organisé par Météo-France, la Cité des sciences et de l'industrie, l'Inrap
Auditorium de la Cité des sciences et de l'industrie, les 19, 20, 21 novembre 2009

Des climats et des hommes - Glaciologie, climatologie, archéologie, histoire par Hai Chen, université de Minneapolis

Les enregistrements de l'isotope de l'oxygène 18 des précipitations dans la grotte de Wanxiang sont le fidèle reflet des variations générales de la mousson asiatique depuis 1 800 ans. La grotte est située en limite de la région qui subit l'influence récurrente de la mousson d'été et se trouve être sensible aux changements qui affectent le rythme de la mousson. Le fait que les résultats de Wanxiang coïncident avec les températures qui ont caractérisé la Chine au cours du dernier millénaire et correspondent aux événements climatiques terrestres atteste leur validité. La mousson fournit l'essentiel de l'eau douce des terres agricoles les plus fertiles et de la majorité de la population chinoise. Selon les résultats de Wanxiang, les dernières années des dynasties Tang, Yuan et Ming coïncident avec des périodes durant lesquelles les moussons d'été ont été particulièrement insuffisantes. De même, les premières décennies de la dynastie Song en Chine du Nord correspondent à des moussons d'été d'une abondance exceptionnelle. On constate une causalité identique mais inverse entre climat et événements historiques : de fortes moussons estivales associées à de meilleures récoltes de riz dans les régions septentrionales favorisent une progression démographique galopante. Ces moussons abondantes dans le nord de l'empire Song furent accompagnée par la fondation du florissant royaume de Guge, prospère pendant environ sept siècles avant de s'effondrer lors du déclin des Ming à l'époque des faibles moussons d'été. Quand on porte un regard objectif sur l'histoire culturelle de la Chine, on constate des impacts considérables dus aux changements climatiques, ce qui justifie nos inquiétudes croissantes quant à l'impact probable du climat sur nos sociétés et sur nos économies dans un futur proche.
Hai Chen, obtient un doctorat en géochimie à l'université de Nanjing (1988), puis poursuit des recherches en Chine au Japon et en Australie. Depuis 1993, il est chargé de recherches au département de géologie et de géophysique de l'université du Minnesota. Depuis près de 20 ans il se consacre au développement et à l'application des techniques de datation U-Th appliquées aux questions fondamentales de la recherche sur les changements climatiques mondiaux. Il travaille actuellement sur la reconstitution de l'histoire de la mousson asiatique au cours des derniers 800 000 ans, afi n de produire les chronologies absolues les plus exactes permettant de corréler les variations de la mousson avec les changements sur les carottes de glace, les analyses marines et les spéléothèmes de l'hémisphère sud.

Quelques références :
• H. Cheng, R.L. Edwards, W.S. Broecker. G. Denton, S. G. Kong, Y.J. Wang, R. Zhang, X.F. Wang, Ice Age Terminations. Science, à paraïtre.
• P.Z. Zhang, H. Cheng, R.L. Edwards, F.H. Chen, Y.J. Wang, X.L Yang, J. Liu, M. Tan, X.F Wang, J.H. Liu, C.L. An, Z.B. Dai, J. Zhou, D.Z Zhang, J.H Jia, L.Y. Jin, K.R. Johnson, A Test of climate, sun, and culture rela tion ships from an 1810-year Chinese cave record. Science. 322, 2008.
Durée :
25'24''
Année :
2009