Lusse
Vosges
Mis à jour le
26 septembre 2016

Dans le cadre de la rénovation et de la sécurisation du tunnel transvosgien entre Lusse (88) et Sainte-Marie-aux-Mines (68), le SRA de Lorraine a mandaté, pour la partie vosgienne, un spécialiste en archéologie minière pour une étude préalable aux travaux réalisés par la société des autoroutes Paris-Rhin-Rhône. Ce tunnel a été creusé de 1933 à 1937 pour établir une liaison ferroviaire sous le massif vosgien entre l'Alsace et la Lorraine. Après l'abandon de l'exploitation de la ligne par les trains en 1967, il fut aménagé en tunnel routier entre 1973 et 1976. Sa longueur est de 6 872 m (6 950 m avec les usines de ventilation). Le projet actuel comporte notamment le percement d'un second tunnel, dit de sécurité, du côté nord et parallèle au premier quasiment sur toute sa longueur. D'un diamètre d'environ 5 m, ce nouveau conduit est principalement destiné, en cas de sinistre, à l'évacuation des personnes du tunnel routier vers les sorties les plus proches grâce à des couloirs de liaison disposés à distance régulière. L'impact archéologique envisagé est lié au fait que les orifices des deux tunnels sont situés, aussi bien du côté alsacien que du côté lorrain, au coeur d'un vaste district minier argentifère intensément exploité au xvie s. par les ducs de Lorraine. Pour la commune de Lusse, les données de la carte archéologique de Lorraine sont incomplètes et pauvres en information, en particulier concernant les mines. Mais des indices historiques laissent à penser qu'au lieu-dit Haute Merlusse se trouvait au xvie s. une exploitation minière dont il reste à mesurer l'ampleur. Les hameaux de Basse Merlusse et Haute Merlusse sont situés directement au-dessus du tunnel routier. Une prospection thématique a donc été programmée et menée durant plus d'un mois afin d'évaluer l'impact archéologique et de tenter de répondre à la question suivante : le tracé du futur tunnel de sécurité risque-t-il de croiser d'anciens travaux miniers ? Dans cette éventualité, il est très important pour la sécurité des ouvriers présents sous terre au moment du forage de considérer que ces anciennes mines peuvent être encore totalement inondées. La perforation des parties les plus basses de ces poches pourrait alors provoquer d'importantes arrivées d'eau, soudaines et massives, dans le chantier de la SAPRR.

Chronique de la fouille

Les découvertes

A Lusse, Vosges, dans le cadre de la rénovation et de la sécurisation du tunnel transvosgien entre Lusse (88) et Sainte-Marie-aux-Mines (68), le...

Nom de l'opération
Merlusse
Cause de l'opération
Sécurisation du tunnel routier Maurice-Lemaire
Aménageur
SAPRR
Type d'opération
Diagnostic
Période(s)
Moyen Âge
Époque moderne
Période contemporaine
Responsable d'opération
Patrick Clerc
Suivi scientifique

O. Caumont, X. Margrit/SRA Lorraine

Collaborateurs scientifiques
D. Bouvier (archives MSMM, transcriptions) ; A. Claude (prospection) ; J. Grandemange (transcriptions)
Date début
01/02/2003
Date fin
01/04/2003
Commune
Lusse
Département
Vosges
Région
Grand Est