La diversité des équipes de l’Inrap permet à l’institut de déployer tout le spectre des compétences de la recherche archéologique moderne et de sa valorisation.

Mis à jour le
09 juin 2016

Héritier de l’Association pour les fouilles archéologiques nationales, l’Inrap bénéficie d’une expérience en recherche archéologique de plus de 40 ans. Pour assurer ses missions de détection, d’étude, de diffusion et d’information, l’institut s’est doté d’équipes regroupant des archéologues et des spécialistes intervenant conjointement, quels que soient la période et le type d’opération archéologique. Il s’appuie également sur des professionnels ayant les compétences nécessaires à l’accompagnement des opérations et à la diffusion des connaissances.

Les métiers de l’archéologie

Les agents de l’Inrap sont essentiellement des archéologues. Cependant, la nature différente des éléments présents sur un site archéologique et la diversité des disciplines en charge de leurs études a conduit l’institut à créer des centres archéologiques rassemblant d’une à plusieurs dizaines de personnes travaillant en interdisciplinarité dès l’intervention terrain, et pour certains, dès les phases préparatoires.

Ces équipes comprennent donc non seulement des spécialistes de toutes les périodes, du Paléolithique à l’Époque contemporaine mais aussi des spécialistes de types de vestiges ou de matériaux que sont les géomorphologues (étude de l’histoire de sols), les anthropologues (étude de l’humain d’un point de vue physique), les archéozoologues (étude des animaux d’un point de vue physique), les carpologues (études des graines et noyaux), les malacologues (étude des coquilles de mollusques), les xylologues (étude des bois), les céramologues (étude de céramique), les tracéologues (étude des traces d’usage sur les outils) et enfin des topographes (représentation en plan d’un terrain).

Par ailleurs, certains archéologues sont formés pour intervenir dans des milieux ou sur des vestiges spécifiques (subaquatique, milieux confinés, archéologie du bâti)

Les métiers d’administration et d’assistance

Les équipes d’archéologues travaillent étroitement et en proximité avec des assistants techniques, des gestionnaires de moyens, des assistants prévention et sécurité, ainsi qu’avec des topographes, des dessinateurs-infographes, des gestionnaires de collection et des gestionnaires de documentation. Ces personnels travaillent eux-mêmes en réseau par métier, en lien fonctionnel avec la direction référente au siège de l’Inrap.

Les métiers de valorisation de l’archéologie

Les acquis de connaissance développés par les études archéologiques devant être transmis à tous, l’Inrap emploie des spécialistes de la diffusion adaptée aux divers publics et aux divers médias : communication, édition, exposition, production audiovisuelle, outils numériques. Ces professionnels travaillent en lien avec le réseau de proximité des chargées du développement culturel et de la communication.