Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
15 juin 2016
Colloque
Archéologie de l'esclavage colonial

Colloque international organisé par l'Inrap, le Comité pour l’histoire et la mémoire de l’esclavage, le ministère de la Culture et de la Communication et le musée du quai Branly dans le cadre de la journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition
Du 9 au 12 mai 2012, Théâtre Claude Lévi-Strauss, musée du quai Branly 75007 Paris

Archéologie de l'esclavage colonial
par Françoise Vergès, Comité pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage

Pourquoi une archéologie de l'esclavage ? « Plonger dans le passé est condition et source de liberté », Frantz Fanon.
Il est presque naturel d'associer archéologie et esclavage - tout particulièrement celui qui s'est déroulé dans les colonies françaises entre le XVIe et le XIXe siècle - tant ces siècles ont été recouverts de couches successives de silence. Il a donc fallu creuser patiemment et faire apparaître lentement ce qui était enfoui dans les archives, les mémoires, les journaux de bord des négriers, les registres des plantations...
Dans ce travail, l'archéologie occupe une place singulière. Longtemps négligée, elle nous apporte des connaissances passionnantes sur la vie des femmes et des hommes réduits en esclavage dans les colonies européennes. Les fouilles entreprises depuis quelques années seulement ont déjà montré à quel point cette discipline était fondamentale.
Françoise Vergès, a été journaliste, éditrice, universitaire aux États-Unis et en Grande-Bretagne, et chef de projet pour la préfiguration d'un musée à La Réunion. Elle est membre du Comité pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage (créé en application de la loi du 21 mai 2011, dite Loi Taubira) depuis son installation en 2004. Après en avoir été la vice-présidente, elle en est la présidente depuis 2008.
Durée :
22'17''
Année :
2012