Le site castral de Vesvre, situé sur la commune de Neuvy-deux-Clochers dans le Cher, est connu depuis longtemps mais a particulièrement été mis en lumière par les études archéologiques de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), réalisées depuis 2003.

Dernière modification
19 février 2016

Seule la tour et la motte étaient véritablement connues jusqu'alors. Les recherches récentes ont révélé une réalité complexe sur une emprise globale couvrant près de cinq hectares. On observe tout d'abord la présence d'une vaste basse-cour cantonnée, d'un côté, par la motte castrale et, de l'autre côté, par un terre-plein supportant la tour du XIIe siècle.

L'apport des recherches archéologiques préventives

Ce terre-plein accueille également les vestiges d'un manoir. Au sud-est du terre-plein se trouve une ferme du XVIe siècle qui servit de basse-cour moderne au manoir dont elle contrôlait les accès. Les fouilles réalisées dans les sous-sols de la tour ont montré que la tour avait été construite au-dessus d'une ancienne plate-forme seigneuriale édifiée à la fin du IXe siècle, soit trois siècles avant les constructions encore visibles aujourd'hui, et accueillant notamment des ateliers de forge.

Un site de référence

L'ensemble castral de Vesvre bénéficie ainsi d'un potentiel archéologique rare, couvrant près de dix siècles d'histoire, des Carolingiens à la Révolution française. De plus, sa situation en fond de vallée, dans un milieu humide a permis une excellente conservation d'objets du quotidien rarement retrouvés dans un aussi bon état, comme des chaussures en cuir ou de la vaisselle en bois du Xe siècle. Pour ces raisons, l'ensemble castral de Vesvre est aujourd'hui considéré par la communauté scientifique comme un site de référence nationale. À ce titre, il est aujourd'hui protégé et tous les travaux projetés sont précédés d'une étude archéologique préventive : lors du projet de restauration de la grange, une intervention archéologique de 3 jours sur le terrain a été menée . Les résultats contribuent à enrichir nos connaissances de l'histoire du site.

Le nouveau programme collectif de recherche

Indépendamment des fouilles préventives, l'importance du site a poussé les archéologues à mettre en oeuvre un programme collectif de recherche regroupant une vingtaine de chercheurs notamment issus de l'Inrap, du CNRS et du SRA, aux spécialités différentes. Leur travail aura deux objectifs : traiter toutes les informations recueillies à ce jour pour parvenir à une publication présentant le site et l'ensemble des recherches, et approfondir les autres aspects du site dont l'étude de l'intérieur de la tour, et des investigations sur la motte.
Dans l'immédiat, plusieurs axes de recherche sont envisagés :
  • l'environnement naturel du site et son exploitation du Xe au XIIe siècle
  • l'emprise du site, sur la base d'une cartographie des lieux et d'une prospection géophysique
  • la construction du site, tant pour les méthodes de mises en oeuvre de la plate-forme que de la diversité architecturale des bâtiments édifiés à son somment
  • la vie quotidienne avec l'étude systématique de l'ensemble du mobilier récolté (céramique, faune, objets métalliques, objets en os, verre, cuir, etc.)
  • l'activité de forge et les évolutions technologiques
  • l'évolution de la conception d'une résidence seigneuriale, du Xe siècle au XVIIIe siècle.
Rendez-vous est pris pour l'année prochaine pour présenter les résultats des recherches entreprises entre fin 2012 et début 2013.
Aménagement : Mairie de Neuvy-deux-Clochers
Contrôle scientifique : Service régional de l'archéologie (Drac Centre)
Recherche archéologique : Inrap
Responsable scientifique : Victorine Mataouchek, Inrap
Contact(s) :

Solène Bonleu
chargée du développement culturel et de la communication
Inrap, direction interrégionale Centre Île-de-France
Tél. 02 38 69 96 39
solene.bonleu [at] inrap.fr

Victorine Mataouchek
Inrap, direction interrégionale Centre Île-de-France
Tél. 06 08 90 00 63
victorine.mataouchek [at] inrap.fr