Un biface à Bettencourt à Corbie (Somme).

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

La commune de Corbie, à l'occasion du chantier des Artères Hauts de France, a révélé plusieurs sites préhistoriques inédits (voir les autres notices sur Corbie et sur Lahoussoye).  Un biface, un outil en silex taillé sur deux faces, typique du Paléolithique moyen a été mis au jour.

Une découverte inédite

La stratigraphie du site 24 intègre un niveau de sol dit de Bettencourt, en référence à une commune de la Somme où il a été identifié pour la première fois. Il s'est formé au début de la dernière période glaciaire, entre 105 000 et 90 000 ans. Outre le fait qu'il est rare de retrouver ce type de sol en place, ce niveau a révélé à Corbie un lot de 14 artefacts lithiques (outils en pierre taillée), notamment un biface (outil taillé sur deux faces). Or, c'est la première fois qu'est découvert ce type d'outil dans un sol de Bettencourt. Cette découverte atteste de la fabrication sur place de différents types d'éclats de silex par des hommes de Néandertal, seuls habitants de l'Europe à l'époque.

Une seconde occupation

Vers 70 000 ans, alors qu'un climat froid et un paysage de steppe se sont installés en Picardie, les hommes de Néandertal continuent à fréquenter les lieux, comme l'ont révélé quelques éclats de silex, dont un éclat Levallois préférentiel retouché en racloir, trouvé dans ce niveau steppique.