En France, l’activité et la recherche archéologiques, qu’elles s’exercent dans le cadre de l’archéologie préventive ou dans celui de l’archéologie programmée, sont organisées sous l’égide de deux ministères : le ministère de la Culture et de la Communication et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. 

Mis à jour le
19 février 2016

Afin de mettre en place une politique archéologique concertée, le ministre de la Culture et de la Communication consulte le Conseil national de la recherche archéologique (CNRA), composé de membres issus des deux ministères ainsi que d’archéologues issus des différentes institutions d’archéologie œuvrant à l’échelon local ou national.

http://www.inrap.fr/sites/inrap.fr/files/styles/article/public/thumbnail...

Fouilles des niveaux antiques dans le jardin du cloître du couvent des Jacobins à Rennes (Ille-et-Vilaine), 2012.

© Hervé Paitier, Inrap

Les acteurs et chercheurs de l’archéologie sont principalement employés au sein des grands établissements publics que sont le CNRS, les universités et l’Inrap.

L'État veille donc à la conciliation des exigences de la recherche scientifique, de la conservation du patrimoine et du développement économique et social.

Pour en savoir plus