A Reims, Marne, la fouille a porté sur l'emplacement de l'ancienne église Saint-Julien, dont une partie du chevet est encore conservée.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

Cette église fut construite au XIe ou au XIIe siècle à l'emplacement présumé d'un oratoire paléochrétien fondé, selon les textes, par un dénommé Attolus, au Ve siècle. Le vaisseau central de l'église médiévale fut détruit au début du XXe siècle pendant la Grande Guerre, après avoir abrité, depuis la Révolution, des maisons qui en avaient modifié l'apparence et percé le sol de caves. Une description datant de 1912 le qualifie d'édifice sobre en forme de croix latine, long de 41 mètres, large de 19 mètres à hauteur du transept et de 15 mètres au niveau de la nef, qui n'était pas voûtée. 

Mais l'apport le plus important de cette étude fut la découverte du premier cimetière attenant à l'église primitive du Ve siècle, non mentionné par la tradition. Utilisé jusqu'au XIe siècle, époque de son transfert à l'angle de la rue Féry, de l'autre côté de la rue Saint-Julien, au moment de la reconstruction de l'église, il présente des tombes de types divers, alignées en rangées : fosses ordinaires avec cercueil de bois, sarcophages en plâtre, en pierre, de forme trapézoïdale ou rectangulaire. De nombreuses fosses ont été réutilisées au cours des siècles.