Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
11 mars 2016
Colloque
L'archéologie au laboratoire

Colloque international organisé par Universcience, 
l’Inrap et la fondation EDF Diversiterre. 
Auditorium de la Cité des sciences et de l’industrie
Vendredi 27 et samedi 28 janvier 2012. 

L'archéologie au laboratoire
par Marie Balasse, CNRS, Muséum national d'histoire naturelle, Paris

Le mouton, la chèvre, le boeuf et le porc ont été domestiqués vers 6500 avant notre ère dans le Taurus oriental. La plupart des populations animales domestiques européennes descendent directement de ces premiers animaux domestiques transférés depuis le Proche-Orient. La diffusion des espèces domestiques en dehors de l'aire géographique de leurs congénères sauvages et leur maintien dans des environnements différents de leur niche écologique naturelle impliquent des modifications de leurs comportements alimentaires et reproductifs. L'analyse isotopique(18O, 15N et 13C) des restes osseux et dentaires peut offrir un éclairage direct sur ces modalités d'adaptation, notamment sur l'exploitation du paysage par le cheptel domestique, sur l'alimentation et l'affouragement saisonnier du bétail, et sur la saisonnalité des naissances. Des exemples seront donnés dans des contextes du Néolithique ancien et moyen de Roumanie, de France et d'Écosse.
Marie Balasse est titulaire d'un doctorat en sciences de la terre de l'université Paris VI. Elle est chargée de recherche au CNRS depuis 2001 dans l'unité « Archéozoologie, archéobotanique : sociétés, pratiques et environnements ». Elle y développe des recherches sur les pratiques d'élevage. Elle est actuellement à la tête d'un Starting Grant de l'European Research Council sur le thème de l'adaptation des élevages néolithiques aux diverses conditions climatiques et environnementales d'Europe.

Bibliographie sélective
• M. Balasse, G. Obein, J. Ughetto-Monfrin et I. Mainland, « Investigating seasonality and season of birth in pastherds : a reference set of sheep enamel stable oxygen isotope ratios », Archaeometry, 2011.
• M. Balasse, I. Mainland et M.-P. Richards, « Stableisotope evidence for seasonal consumption of seaweed by modern and archaeological sheep in the Orkney archipelago (Scotland) », Environmental Archaeology, 2009.
• M. Balasse, A. Tresset, « Environmental constraints on reproductive activity of domestic sheep and cattle : what latitude for the herder ? », Anthropozoologica, 2007.
• M. Balasse, A. Tresset et S.H. Ambrose, « First evidence for seaweed winter foddering in the Neolithic of Scotland », Journal of Zoology, 2006.
• M. Balasse, S.-H. Ambrose, « Distinguishing sheepand goats using dental morphology and stable carbon isotopes in C4 grassland environments », Journal of Archaeological Science, 2005.
Durée :
34'11''
Année :
2012