L'homme de Néandertal en région Centre à Angé, Loir-et-Cher. La fouille a été réalisée sur une surface de 6 880 m2.

Chronique de site
Dernière modification
18 mai 2016

Le Paléolithique moyen est une très longue période qui s'étend de 300 000 ans à 35 000 ans avant le présent. À cette époque, l'espèce humaine présente est l'homme de Néandertal. Ses traces ont été découvertes sur le gisement d'Angé. Le site est localisé sur un versant en pente douce orienté est/sud-est, dans un petit vallon sec qui se raccorde à la vallée du Cher, via le ruisseau de Preuilland.

Un gisement important

La fouille a permis de cerner le gisement sur presque 7 000 m2, superficie jamais atteinte encore pour un site de cette période. Plus de 25 000 silex taillés ont été récoltés. Ce gisement est l'un des très rares sites de la région Centre, à mi-chemin entre le nord et le sud-ouest de la France, deux régions où la tradition de recherches en Préhistoire paléolithique est fortement ancrée.

Chronologie et environnement

Plusieurs datations effectuées sur des silex chauffés permettent de situer les occupations humaines du site d'Angé au début de la dernière glaciation. Cette période correspond à la lente et progressive phase de dégradation climatique qui suit l'interglaciaire. Elle s'étend de - 115 000 à - 70 000. Le climat était alors plus continental, et le paysage en mosaïque (zones boisées et espaces avec herbacées) plus ouvert. Dans ce contexte se trouvent de grands troupeaux d'herbivores susceptibles d'être chassés par ces chasseurs-cueilleurs nomades du Moustérien. La présence d'eau, d'un gibier abondant et de silex de bonne qualité pour la fabrication des outils sont trois facteurs qui expliquent l'implantation du gisement.

La taille du silex

En raison de l'acidité du sédiment qui contient le niveau archéologique, les restes organiques (os, bois) n'ont pas été conservés ; seuls les artefacts de pierre l'ont été. Les activités de taille du silex ont été effectuées à partir de rognons de silex turoniens récoltés sur place et sont orientées vers la production de pointes, de lames, d'éclats et de bifaces. L'ensemble du matériel est de très belle facture et démontre tout le savoir-faire des artisans préhistoriques.