Nîmes
Gard
Mis à jour le
26 septembre 2016

Au cœur d’un quartier d’habitations de Nîmes, la fouille d’une parcelle de 330 m² a révélé 130 tombes dont les datations s’échelonnent entre la fin de l’Antiquité et le haut Moyen Âge, ainsi que l’abside d’une église paléochrétienne datant du Ve siècle, soit la plus ancienne église de la ville découverte à ce jour. La vocation funéraire des lieux, observée entre les IIIe et Ve siècle, témoigne  de la transition entre l'Antiquité et le haut Moyen Âge, et de l’évolution des pratiques funéraires  parallèlement à l’enracinement du christianisme.    

Nom de l'opération
Quartier des Amoureux
Cause de l'opération
Construction d’une maison individuelle
Aménageur
Privé
Type d'opération
Fouille
Périodes
Antiquité
Moyen Âge
Responsable d'opération
Marie Rochette
Suivi scientifique

Marc Célié, DAST
​Christophe Pellecuer, SRA 

Equipe de recherche
Jean-Luc Aurand (archéologue), Sébastien Barberan (étude de la céramique), Larbi Bensiahmed (archéologue), Aurélien Bolo (topographe), Eric Champault (archéologue), Richard Donnat (anthropologue), Clélia Dufayet (archéologue), Sylvie Duchesne (anthopologue), Rachid Elhajaoui (archéologue), Antoine Farge (topographe), Frédérique Galard (archéologue), Julie Grimaud (responsable de secteur funéraire), Fabrice Leroy (archéologue), Odile Maufras (étude céramique médiévale), Richard Pellé (spécialiste lapidaire et monnaie), Marie Rochette (responsable de l’opération), Benjamin Thomas (responsable de secteur et étude de la céramique antique), Luc Wozny (archéologue)
Collaborateurs scientifiques
Raffaella Gafà (étude des lampes, musée de Nîmes), Michel Christol (étude des inscriptions, université Paris 1)
Responsables de secteur
Julie Grimaud, Benjamin Thomas
Code opération
F112441
Date début
30/12/2015
Date fin
22/04/2016
Commune
Nîmes
Département
Gard
Région
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées