Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
13 juillet 2016
Colloque
Archéologie du judaïsme en France et en Europe

Colloque international organisé par le Musée d'art et d'histoire du Judaïsme et l'Inrap
Auditorium du Musée d'art et d'histoire du judaïsme, Paris, les 14 et 15 janvier 2010

L'intervention archéologique dans les nécropoles : entre droits religieux et responsabilité civique
Archéologie du judaïsme en France et en Europe par Neil Asher Silberman, université du Massachussets, Amherst

Le problème que posent les anciens cimetières juifs d'Europe est analogue à ceux que rencontrent les archéologues, les gestionnaires du patrimoine et les autorités religieuses dans de nombreux endroits du monde. Les restes humains, quel que soit le lieu de leur découverte, sont source de confl it direct entre ces trois groupes de professionnels : aux yeux de l'archéologue, les squelettes représentent une mine d'informations scientifiques sur la santé et la culture des défunts ; il convient de les étudier patiemment et attentivement, sans la moindre interférence non-scientifique. Pour le gestionnaire du patrimoine, les restes humains doivent être déclarés et enregistrés selon les termes de la loi, et une décision doit être prise le plus rapidement possible quant à l'usage futur du terrain de l'ancien cimetière. Quant aux communautés, elles revendiquent une continuité culturelle (et parfois génétique) avec la population de l'ancien cimetière ; le défunt étant considéré comme un membre à part entière de la communauté contemporaine, celle-ci entend exercer son droit de possession et jouir d'un contrôle rituel absolu sur ses restes. On examinera quelques principes éthiques et philosophiques visant à réconcilier ces intérêts confl ictuels dans le traitement et l'étude des restes humains des anciens cimetières juifs.
 
Neil Asher Silberman est maître de conférences au département d'Anthropologie de l'université du Massachussetts Amherst et coordinateur de projets et d'initiatives politiques au « Center for Heritage and Society ». Il préside le comité scientifique international sur l'interprétation et la présentation (ICIP) de l'ICOMOS. Il fait également partie du comité consultatif international et du conseil scientifique de l'ICOMOS.

Quelques références:
• Process Not Product: The ICOMOS Ename Charter (2008) and the Practice of Heritage Stewardship. CRM: The Journal of Heritage Stewardship 6, 2009.
• Virtual Viewpoints: The Challenge of Multivocality in Public Heritage. In : Evaluating Multiple Narratives: Beyond Nationalist, Colonialist, Imperialist Archaeologies, Clare Fawcett and Junko Habu (eds.), London, Springer, 2007. • Sustainable Heritage? Public Archaeological Interpretation and the Marketed Past." In : Archaeology and Capitalism, From Ethics to Politics, Yannis Hamilakis and Philip Duke (eds), Left Coast Press, 2007.
• Remaking Waterloo: Archaeology, Memory, and the European Heritage Industry. Archaeology, janvier-février 2007.
Durée :
31'25''
Année :
2010