Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
09 août 2016
Colloque
La révolution néolithique dans le monde

Colloque international organisé par la Cité des sciences et de l'industrie et l'Inrap, sous la direction scientifique de Jean-Paul Demoule.
Auditorium de la Cité des sciences et de l'industrie, les 2, 3 et 4 octobre 2008

La révolution néolithique dans le monde. Aux origines de l'emprise humaine sur le vivant
The Relationship between Hunter Gatherers and Farmers: Trading as a Way of "Neolithisation"?

par Grégor Marchand, CNRS

Pour des hommes du XXIe siècle, saturés de westerns et hantés par la culpabilité des colonisations européennes, la néolithisation peut difficilement se concevoir sans certains prismes déformants. À bien observer les transformations sociales, techniques et économiques qui ont accompagné ce processus pendant 2 500 années, des Balkans à l'Irlande, il est difficile de souscrire à la vision d'une extension linéaire du Néolithique, dont le caractère inéluctable découlerait d'une supériorité démographique ou technique. En effet, les phases d'arrêt du processus sont multiples, avec une recomposition fréquente des systèmes techniques, où intervient fréquemment le bagage des chasseurs cueilleurs locaux. Que se passe-t-il durant ces phases ? Quelles sont leur durée et leur échelle géographique ? À partir d'exemples pris de la France au Portugal, nous chercherons à définir ces échanges, ces innovations et ces transferts techniques. Ils prennent corps dans des sociétés dont il faut comprendre le fonctionnement, même si de nombreux éléments font défaut. La réflexion à différentes échelles d'analyse, tant spatiales que chronologiques, permet de pallier un tant soit peu la perte d'informations liée au temps, en donnant une image complexe des événements historiques du 6e millénaire avant notre ère.
Grégor Marchand est chercheur au CNRS et à l'université de Rennes I. Il travaille sur le fonctionnement des sociétés humaines aux prises avec le réchauffement climatique majeur des débuts de l'Holocène (Paléolithique final et Mésolithique) et sur les bouleversements induits par le développement des premières économies agro-pastorales (Néolithique ancien). À partir de fouilles et d'analyses lithiques dans l'ouest de la France et au Portugal, il tente de trouver des critères objectifs permettant de discriminer, par-delà les multiples prismes taphonomiques, les activités réalisées sur différents types d'habitat préhistoriques et de retracer les réseaux économiques correspondants.
Durée :
24'14''
Année :
2009