Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
29 juin 2016
Colloque
Des climats et des hommes

Colloque international organisé par Météo-France, la Cité des sciences et de l'industrie, l'Inrap
Auditorium de la Cité des sciences et de l'industrie, les 19, 20, 21 novembre 2009

Des climats et des hommes - Glaciologie, climatologie, archéologie, histoire par Bernhard Weninger, université de Cologne

Dans cette région, la recherche en paléoclimatologie a révélé l'existence de six périodes marquées par des anomalies climatiques majeures et distinctes, dont le Petit Âge glaciaire fut la plus récente. Ces anomalies sont liées à un mécanisme météorologique - que l'archéologie peine encore à prendre en compte -, qui provoque un influx massif d'air glacial, d'origine polaire ou continentale, à l'est du bassin méditerranéen. Durant ces périodes de changements climatiques rapides (RCC), des coulées d'air froid se succèdent en hiver ou au début du printemps, pendant quelques jours ou quelques semaines. Le bassin méditerranéen oriental est alors occupé par des masses d'air parmi les plus glaciales du globe puisque leur point d'origine se trouve en Sibérie. Les synchronismes entre les enregistrements glaciaires du Groenland et les carottages océaniques ont permis de bien dater ces changements climatiques rapides (avec une résolution quasi annuelle). Après une brève description du mécanisme qui régit ces RCC, nous étudierons les développements culturels en Méditerranée orientale qui leur furent contemporains. Nous insisterons en particulier sur les périodes et les événements archéologiques pour lesquels nous envisageons la possibilité d'une origine climatique :
- env. 10 200 cal BP : première domestication de la flore et de la faune au Levant ;
- env. 8 200 cal BP : première diffusion de l'agriculture dans le sud-est de l'Europe à partir de l'Anatolie centrale ;
- env. 6 200 cal BP : effondrement des sociétés de l'âge du Cuivre (Chalcolithique) dans le sud-est de l'Europe ;
- env. 3 000 cal BP : abandon des principaux sites du Bronze final.
Bernhard Weninger est diplômé en physique nucléaire de l'université de Francfort-sur-le-Main. Il obtient un doctorat en 1993 sur l'application de la datation par le carbone en archéologie. Il participe avec Manfred Korfmann aux fouilles archéologiques de Troie et devient directeur du laboratoire de datation par le radiocarbone de l'université de Cologne. Ses recherches portent sur l'extinction des Néandertaliens, le processus de néolithisation et la réponse des sociétés préhistoriques aux changements climatiques.

Quelques références : 
• B. Weninger, L. Clare, E. Rohling, O. Bar-Yosef, U. Böhner, M. Budja, M. Bundschuh, A. Feurdean, H. G. Gebel, O. Jöris, J. Linstädter, P. Mayewski, T. Mühlenbruch, A. Reingruber, G. Rollefson, D. Schyle, L. Thissen, H. Todorova, C. Zielhofer, The Impact of Rapid Climate Climate Change on Prehistoric Societies during the Holocene in the Eastern Mediterranean, Documenta Praehistorica 36, 2009.
• B. Weninger, R. Schulting, M. Bradtmöller, L. Clare, M. Collard, K. Edinborough, J. Hilpert, O. Jöris, M. Niekus, E.J. Rohling, B. Wagner, The catastrophic fi nal fl ooding of Doggerland by the Storegga Slide tsunami, Documenta Praehistorica 35, 2008.


 

Durée :
31'01''
Année :
2009