A Mandeure, Doubs, une opération d'archéologie préventive s'est déroulée en mars 2010 à Mandeure (Doubs) aux pieds du théâtre gallo-romain, dans le cadre de l'aménagement d'un espace muséographique destiné aux visiteurs de cet édifice, le plus grand de Gaule après celui d'Autun.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

Dans l'Antiquité, Epomanduodurum, l'actuel village de Mandeure, était considérée comme la seconde ville du pays Séquane après la capitale de cité, Vesontio (Besançon). Le site de Mathay-Mandeure était déjà très important durant la période gauloise puisqu'il abritait alors un sanctuaire où ont été retrouvées de nombreuses offrandes.

Cette agglomération, qui s'étendait sur plus de 180 hectares, était dotée d'un ensemble architectural reflétant son importance : un théâtre, dont les vestiges sont encore visibles aujourd'hui, des temples, des établissements thermaux ainsi qu'un forum. L'opération de fouille menée au pied du théâtre durant le mois de mars 2010 par une équipe de l'Inrap s'inscrit dans le cadre d'un projet de construction d'un pavillon pour valoriser le site antique de Mathay-Mandeure auprès des habitants et des visiteurs, mené par la Communauté d'agglomération du Pays de Montbéliard.