Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
04 mars 2016
Colloque
Archéologie de la violence

Colloque international organisé par l’Institut national de recherches archéologiques préventives, et le Musée du Louvre-Lens.
Les 2,3  et 4 octobre 2014 à La Scène du Louvre-Lens

Archéologie de la violence - violence de guerre, violence de masse
par Nathan Réra,  Labex CAP (HiCSA/INHA)

Entre avril et juillet 1994, plus de 800 000 Tutsi furent victimes d'un génocide au Rwanda. En dépit de l'impossibilité de travailler dans le sillage des tueurs, quelques photographes parvinrent à prendre des images des cadavres, abandonnés sur les sites de l'extermination. D'autres revinrent après l'événement pour saisir la mémoire de ces lieux défigurés par l'horreur, où les traces du génocide (crânes, ossements, voire corps entiers recouverts de chaux) sont encore exposées. On tentera de définir les enjeux et les stratégies qui découlent de leurs images, au carrefour de l'information et de la représentation artistique.     
Nathan Réra est docteur en Histoire de l'art et du cinéma. Il a publié une version remaniée de sa thèse aux Presses du réel : Rwanda, entre crise morale et malaise esthétique. Les médias, la photographie et le cinéma à l'épreuve du génocide des Tutsi (1994-2014). Il a également publié deux ouvrages aux éditions Rouge Profond : Au jardin des délices. Entretiens avec Paul Verhoeven (2010) et De Paris à Drancy ou les possibilités de l'art après Auschwitz (2009), et a signé le texte du dernier livre de photographies de Christophe Calais, Un destin rwandais, publié chez [Neus] (2014).

Bibliographie :
  • Hans Belting,  « Pour une anthropologie des images » [2001], trad. J. Torrent, Paris, Gallimard, coll. « Le Temps des images », 2004, 346 p.  
  • Susie Linfield, "The Cruel Radiance. Photography and Political Violence", in Chicago, The University of Chicago Press, 2010, 321 p.
  • Nathan Réra, « Rwanda, entre crise morale et malaise esthétique. Les médias, la photographie et le cinéma à l'épreuve du génocide des Tutsi (1994-2014 ) », Dijon, Les Presses du réel, coll. OEuvres en sociétés, 2014, 641 p.   
  • Christopher Taylor, « Terreur et sacrifice. Une approche anthropologique du génocide rwandais », Toulouse, Octarès Éditions, 2000, 234 p.