À Carcassonne, Aude, un diagnostic archéologique a été réalisé avec une prescription pour sonder un terrain de 5 600 m2 à 10 %.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

Le square Gambetta, situé entre la ville basse et l'Aude, est connu de longue date pour correspondre à l'emplacement de l'enclos des cordeliers. Le diagnostic archéologique qui vient d'y être réalisé confirme l'existence, sur environ 1,50 m d'épaisseur, de vestiges médiévaux et modernes liés à l'occupation des frères mendiants.


Huit phases d'évolution du site ont été identifiées qui se succèdent entre le XIIIe s., au plus tard, et le XIXe s. À de premières traces de construction et de fréquentation mal caractérisées, mais manifestement déjà médiévales, succède un cimetière peut-être du XIIIe s. Celui-ci est ensuite abandonné ou déporté pour laisser place à la grande église des cordeliers qui restera en usage jusqu'à son démantèlement dans le contexte des guerres de religion en 1570. Les niveaux de démolition ont été retrouvés. À l'époque moderne, l'enclos est transformé en jardins. Datant de cette étape d'occupation, un bâtiment des XVIIe-XVIIIe s. et sa cour ont été mis au jour, puis un puits à noria des XVIIIe-XIXe s. Ces vestiges sont denses, stratifiés et bien conservés ; ils laissent supposer qu'ailleurs dans l'enclos les autres aménagements et bâtiments des cordeliers sont préservés. En outre, imbriqués entre les premiers niveaux d'occupation et se développant sous le site archéologique sur plusieurs mètres d'épaisseur, les alluvions de l'Aude témoignent des changements de lit et de régime du fleuve depuis l'Antiquité.