À l'occasion de l'extension du taxiway nord de l'aéroport Metz-Nancy-Lorraine, une grande villa gallo-romaine d'environ 1,5 ha a été découverte à Liéhon, en Moselle, par une équipe de l'Inrap.

Chronique de site
Dernière modification
19 février 2016
Le bâtiment principal de cet établissement appartenant à un riche notable comporte plus de 80 pièces, organisées autour d'une vaste cour centrale. Hormis de longues galeries à portiques, un important secteur balnéaire (thermes) doté de salles chaudes et froides, piscines et hypocaustes, trois pièces possèdent des peintures murales à décors géométriques colorés, à colonnades, végétaux stylisés, scène de gladiateurs.
Mais c'est dans le porche d'entrée, sorte de tour carrée de 8 m de côté, que les archéologues viennent de faire la découverte d'une très belle mosaïque de 36 m2.


Des décors géométriques blancs et noirs représentent des boucliers stylisés. Le premier est un bouclier losangique de " type gaulois " présentant au centre un motif d'étoiles ou de croix. Le deuxième est une pelta, petit bouclier grec semi-circulaire que l'on attribue aux Amazones.
La mosaïque daterait du IIe siècle après notre ère. Le bâtiment dans lequel elle se trouve aurait brûlé et se serait effondré à la fin du IVe siècle ; des marques d'incendie sont encore visibles sur son sol. Cette mosaïque n'est pas sans rappeler celle découverte en 1994 lors de fouilles réalisées dans un habitat urbain gallo-romain de Metz. Ces deux mosaïques, déposées pour restauration par l'équipe du musée de Saint-Romain-en-Gal dans le Rhône, seront exposées au musée de Metz.

Aujourd'hui, les archéologues peuvent désormais retracer l'histoire de cette grande villa. Un enclos, une bâtisse sur poteaux et son porche sont édifiés sous le règne de l'empereur Auguste, au début du Ier siècle de notre ère. Mais l'extension maximale de l'édifice se déroule entre 80 et 120 après J.-C. Elle subit ensuite d'importantes transformations au IIIe siècle et est toujours largement occupée à l'époque constantinienne (IVe siècle).
Archéologue responsable d'opération : Jean-Denis Laffite (Inrap)
Contrôle scientifique : DRAC Lorraine/service régional de l'Archéologie
Aménageur : Conseil régional de Lorraine
Contact(s) :

Service de la Communication, Inrap
7, rue de Madrid
75008 Paris
Tél. 01 40 08 80 00
communication [at] inrap.fr