La ville de Thouars est assise sur un promontoire rocheux découpé par une boucle de la vallée du Thouet. Cette position éminemment stratégique suggère une occupation très précoce qui demeure, toutefois, méconnue.

Dernière modification
19 février 2016
A l'exception de l'occupation médiévale qui se manifeste encore de nos jours tant par le parcellaire que par le bâti conservé (églises Saint-Médard, Saint-Laon, église des Cordeliers, enceinte de ville...), les observations archéologiques menées très partiellement au cours du XIXème siècle font état d'une installation sur le site dès la période Antique.
La ville de Thouars, via le service d'art et d'histoire, envisage de réaménager l'îlot Saint-Médard, siège d'une paroisse dès le début du XIIème siècle (1ère mention connue). Ainsi, l'église, dont la façade romane est partiellement conservée, bénéficie d'une campagne de restauration sous l'égide de l'Architecte en chef des Monuments Historiques.
Dans le cadre des travaux de restauration de l'église, un premier diagnostic a été réalisé par les archéologues de l'Inrap en 2007 et a permis de confirmer la présence d'un cimetière paroissial à l'emplacement de l'actuelle place. Ainsi, les services de l'Etat ont donc prescrit une campagne de fouille archéologique plus approfondie. Conduite par Emmanuel Barbier, responsable scientifique Inrap, et son équipe, celle-ci est réalisée contre le clocher et devant la façade ; elle consiste en une opération de fouille des niveaux archéologiques étroitement associés à la fondation de l'église Saint-Médard.
Aménagement : Ville de Thouars
Recherches archéologiques : Inrap
Responsable scientifique : Emmanuel Barbier, Inrap
Prescription et contrôle scientifique : Service régional d'Archéologie, Drac Poitou-Charentes
Contact(s) :

Coralie Roumagne,
chargée du développement culturel et de la communication Inrap,
direction interrégionale Grand Sud-Ouest
coralie.roumagne [at] inrap.fr