L'opération archéologique s'est déroulée au sud du village de Gingsheim, entre un secteur très vallonné à l'est et un secteur de collines plus émoussées à l'ouest.

Dernière modification
10 mai 2016

Plusieurs sites ont été explorés sur le pourtour du bassin versant dans lequel s'insère cette fouille. Celle-ci a permis d'observer un paléo-vallon comblé et de mettre au jour une fosse de combustion remontant à l'âge du Bronze. 

Le paléo-vallon

La réalisation de trois coupes transversales dans le paléo-vallon (ou ancien vallon) a permis de déterminer qu'il s'agissait d'un paléo-chenal (ancien bras disparu d'un cours d'eau) avant l'Holocène (époque géologique qui commence aux alentours de 10 000 avant notre ère). Sur les couches géologiques (limon argileux brun-jaune avec blocs calcaires anguleux et limon argileux gris), une couche plus organique de couleur sombre a livré l'essentiel du mobilier archéologique (céramique, ossements animaux, torchis). Celui-ci est datable de l'âge du Bronze (entre -1800 et -1300) ; il provient vraisemblablement d'un ou plusieurs sites proches démantelés par l'érosion (voir le site de Gougenheim - Gingsheimer Feld). 

http://www.inrap.fr/sites/inrap.fr/files/styles/article/public/thumbnail...
Fragment de plat perforé à paroi modelée (hauteur 8,5 cm) provenant de l'unique fosse du site, début du Bronze final (XIVe- XIIIe avant notre ère).
Ce type d'objet à fond plat n'a pas trouvé de comparaison directe pour la période ; il pourrait avoir servi au grillage d'aliments.
Steinbrünnen 9.1, Gingsheim (Bas-Rhin), 2010.
© Dessin Matthieu Michler, Inrap

La fosse de combustion

La seule structure archéologique mise au jour est une fosse, dont le plan, les traces de rubéfaction qu'elle présente et les gros fragments de charbons de bois posés sur le fond rappellent les structures à galets chauffés du Bronze final (-1350 à -800). La fosse a été réutilisée dans un second temps comme dépotoir. La fouille de son remplissage a livré des tessons de céramique bien conservés et des pierres de grès ayant été chauffées. Les récipients de stockage en céramique grossière prédominent. Un étonnant fragment de plat présentant des perforations permet d'imaginer un ustensile servant de gril. 

Sous l'oeil du carpologue

Un échantillon de 10 litres de sédiments issus du fond de la fosse a fait l'objet d'une étude carpologique. Celle-ci a révélé la présence de céréales telles que l'orge nue, l'engrain, le millet commun et des blés. Parmi eux se trouverait un type de blé vêtu appelé « new glume wheat » dont des exemplaires ont été très récemment découverts en France sur deux sites de l'âge du Bronze, dans l'Aube et en Seine-et-Marne. Le second type de plantes, par l'abondance, correspond à la flore sauvage. Elle apparaît relativement diversifiée, avec la camomille puante, la fléole des champs ou la renouée faux-liseron. Ces messicoles indiquent l'exploitation d'un sol plutôt riche et un éventuel enrichissement par l'homme. Quelques plantes de prairies ont également été reconnues.

Matthieu Michler