Les fouilles offrent l'opportunité d'étudier des installations artisanales liées au travail du cuir.

Chronique de site
Dernière modification
29 novembre 2016

En préalable à l’aménagement d’une ZAC par Aménagement 77, l’Inrap mène des recherches dans le quartier des Tanneurs, à Lagny-sur-Marne, jusqu’en décembre 2016. Les fouilles archéologiques offrent l’opportunité d’étudier des vestiges datés du XIIe au XVIIIe siècle.

Des occupations de la fin du Moyen Âge à la période moderne

Les vestiges mis au jour correspondent aux indices reconnus lors du diagnostic de 2012 : des installations liées au travail du cuir (tannage) et un canal maçonné de 15 mètres de large, installé dans un bras de la Marne.
Si les niveaux archéologiques fouillés s’échelonnent entre le XIVe et le XXe siècle, ce sont surtout des vestiges des XIVe et XVIe siècles qui ont été jusqu’à présent appréhendés.
Les niveaux antérieurs (XIe-XIIIe siècles) seront dans un deuxième temps explorés, une autre zone de fouille en bordure de la rue d’Orgemont sera également ouverte.

Un quartier artisanal

Les recherches archéologiques permettront aussi de reconnaître les activités pratiquées au cours des siècles, de part et d’autre du canal, sur plus de la moitié de la surface qui sera aménagée.
Dans le canal maçonné, des lits successifs de dépôts accumulés contiennent des planches de bois ou leurs empreintes, du cuir décomposé, des restes osseux d’animaux et notamment des chevilles osseuses (partie osseuse recouverte par la corne), de la céramique, du fer, du verre.
Une grande variété de fosses, de cuves et de puits liés au travail du cuir a été mise au jour : cuves de trempage maçonnée, carrée, simple ou double, rectangulaire, circulaire ; petits ou gros tonneaux en bois pour le stockage de la chaux.

Un édifice important

Les vestiges les plus inattendus sont en cours de dégagement. Il s’agit d’un ensemble de constructions monumentales (murs et piles de près de 1,20 m de large) qui se développent sur plus de 20 m de long et près de 15 m de large. Cet imposant aménagement correspond sans doute à un édifice civil important même si sa fonction reste encore à définir. Il s’inscrit dans un contexte médiéval que la fouille à venir permettra de préciser.

Aménagement :  Aménagement 77
Contrôle scientifique : Service régional de l’Archéologie (Drac Île-de-France)
Recherche archéologique : Inrap
Responsable scientifique : Nathalie Paccard, Inrap