Le site de Beslan, à La Milesse, se situe à quelques kilomètres au nord du Mans, au sein d'une zone riche en vestiges liés à la métallurgie. Il s'agit ici d'une mine de fer, dont la période d'exploitation est actuellement inconnue (des datations radiocarbones sont en cours, qui révèleront l'époque de l'abandon de la mine).

Chronique de site
Dernière modification
19 février 2016

La mine, qui devait s'étendre sur une surface de 9 000 à 10 000 m2, occupe la partie haute d'une pente nord-ouest / sud-est. Le terrain naturel compte à cet endroit quatre niveaux géologiques avec du minerai de fer. Le dernier niveau semble le seul avoir été exploité.

PLUSIEURS MODES D'EXTRACTION

Le site de Beslan a révélé plusieurs modes d'extraction du minerai, adaptés à la morphologie du terrain. En bas de pente, l'extraction était réalisée à ciel ouvert avec des fosses, chacune correspondant à un prélèvement de minerai. Sur la majeure partie du site, l'extraction du minerai s'est faite à l'aide de puits et de galeries. De nombreux effondrements de terrain rendent difficile le comptage exact des puits, mais la densité des galeries en sous-sol indique une exploitation intensive des ressources naturelles. Enfin, sur la partie haute du site, au bord de la zone d'exploitation, des fosses profondes sans galeries correspondent sans doute à des puits de recherche dans un secteur où les blocs de minerai se raréfient.

VISITE DES GALERIES

La largeur des galeries souterraines varie entre 1 m et 1,50 m, pour une hauteur atteignant 1,40 m, tandis que leur longueur ne dépasse sans doute guère 7 ou 8 m. Malgré l'instabilité du substrat, aucune galerie na été étayée ; toutefois, des traces ponctuelles de trous de piquets pourraient indiquer un étaiement sommaire des extrémités de galeries. Le travail en sous-sol devait donc se caractériser par la rapidité.