Une équipe de l'Inrap met actuellement au jour d'importants vestiges gallo-romains et médiévaux à Vanves. Cette fouille s'effectue préalablement à la construction d'un immeuble résidentiel.

Chronique de site
Dernière modification
29 août 2016
En 1999, des thermes monumentaux gallo-romains ont été fouillés sur la parcelle limitrophe de ce chantier. Seule une partie de l'édifice avait été alors dégagée. Ainsi, le plan général et les dimensions exactes des bains antiques sont toujours inconnus des archéologues.

Aujourd'hui, une vaste galerie périphérique, attribuable aux IIe ou IIIe siècles de notre ère, est en cours de fouille. Cette galerie ceinture un espace dont la nature est à préciser : simple cour ou place publique ? A la fin de l'Antiquité, un ensemble d'habitats modestes s'implante sur les lieux. Durant les périodes mérovingienne et carolingienne, le site est réinvesti par des activités artisanales, quatre fours de potiers du haut Moyen Âge d'un grand intérêt l'attestent.

Cette intervention archéologique de la rue Gaudray est d'importance : elle apportera probablement des informations permettant d'identifier la nature même de l'occupation antique de Vanves : villa, vicus (agglomération) ou sanctuaire suburbain de Lutèce...

Voici peu, Vanves puisait ses origines à la fin du Xe siècle, au travers d'un document historique, la charte du roi Robert le Pieux, qui évoque quelques arpents de vigne à Venva. Aujourd'hui, les " archives du sol " révèlent des origines bien plus anciennes, un millénaire plus tôt, durant l'Antiquité.
Archéologue responsable d'opération : Xavier Peixoto, Inrap
Contrôle scientifique : service régional de l'Archéologie (Drac Île-de-France)
Aménageur : RD Promotion - Vinci Immobilier
Contact(s) :

Mahaut Tyrrell
chargée de communication
médias, Inrap
tél. 01 40 08 80 24
mahaut.tyrrell [at] inrap.fr