Dans le cadre de l'aménagement de la place des Justes parmi les Nations à Avrolles, l'Inrap a réalisé un diagnostic archéologique en juillet 2013, sur prescription de l'État (Drac Bourgogne).

Dernière modification
10 mai 2016

L'intervention a mis en évidence les vestiges de l'agglomération antique secondaire d'Eburobriga. Les archéologues ont également découvert un lieu de culte chrétien de l'Antiquité tardive et sa nécropole. 

Vestiges de l'agglomération antique d'Eburobriga

La table de Peutinger situe Eburobriga à l'emplacement de l'actuelle Avrolles. Le diagnostic confirme l'occupation gallo-romaine sur l'ensemble de la place et autour de l'église, grâce à la mise au jour de murs, de niveaux de sols et d'enduits peints sans doute liés à une domus (habitat urbain). Les sols d'occupation livrent des traces d'activité métallurgique (fer et bronze) et de boucherie entre le Ier et le IVe siècle après Jésus-Christ. Les sondages mettent également en évidence un aménagement de drainage au centre de la place : la situation topographique du village provoque fréquemment des dommages dus aux eaux de ruissèlement. Ce problème était déjà connu au cours de l'Antiquité. Ainsi, le « drain » mis en place est conservé et entretenu probablement jusqu'à la fin du Moyen Âge.

Traces d'une basilique et de sa nécropole

Un lieu de culte paléochrétien de l'agglomération antique se situe probablement aux abords de l'église actuelle, construite au XIIe siècle. Son plan n'est pas encore connu car il se poursuit sous l'église et est perturbé par des caves dans la seconde moitié du Moyen Âge. Les archéologues ont mis au jour les murs et le sol d'un bâtiment de l'Antiquité tardive (IVe-Ve siècle), qui pourrait être une basilique funéraire, toujours utilisée à l'époque mérovingienne. Une nécropole du haut Moyen Âge se développe à l'intérieur et à l'extérieur de l'édifice : elle présente différents modes d'inhumation, en sarcophages ou en coffrages de bois. Les sarcophages fouillés (Ve-VIIe siècles) sont visités ou réutilisés : les ossements d'individus adultes sont parfois poussés sur les côtés pour laisser place à des enfants. Le diagnostic confirme la continuité de l'occupation et fournit des informations sur l'organisation de la place, de la fin de l'Antiquité à l'Époque moderne. 

La commune de Saint-Florentin

Avec quelques 4 500 habitants, la commune de Saint-Florentin jouit d'une situation géographique avantageuse au nord de l'Yonne. Le village d'Avrolles est une commune associée de la ville de Saint-Florentin depuis 1976. Cette commune est construite autour de son église, la place des Justes parmi les Nations à Avrolles constitue un emplacement central. Elle sert actuellement de parking mais également de lieu de rassemblement lors de fêtes patronales telles que celles de la sainte Béate. La commune a pour projet de mettre en valeur le clocher et son église et redonner un esprit de jardin à la place, ceci en gardant un sol stable et pérenne pour l'organisation des manifestations.
Vue des murs de la basilique et des sarcophages disposés à l'intérieur et à l'extérieur.

Vue des murs de la basilique et des sarcophages disposés à l'intérieur et à l'extérieur.

© Inrap 2013

Aménagement : Ville de Saint-Florentin
Contrôle scientifique : Service régional de l'Archéologie (Drac Bourgogne)
Recherche archéologique : Inrap
Responsable scientifique : Alexandre Burgevin
Contact(s) :

Stéphanie Hollocou
Chargée de développement culturel et de communication
Inrap, direction interrégionale Grand Est sud
06 72 56 28 51
stephanie.hollocou [at] inrap.fr

Cillia Bouzonie
Service communication
Commune de Saint-Florentin
03 86 43 78 48
c.bouzonie [at] ville-saintflorentin.fr