Une intense zone d'activité à Moissy-Cramayel, Seine-et-Marne

Chronique de site
Dernière modification
19 février 2016

L'essentiel des structures se rattache à la période gallo-romaine, mais aucun plan organisé de structures se rattachant au haut Moyen Âge n'a pu être défini (présence de mobilier de cette époque dans des structures antérieures).

Se distingue avant tout un réseau de fossés drainants dont émerge au centre un grand fossé collecteur curviligne (prof. 1 m) utilisé depuis la période gallo-romaine jusqu'au Moyen Âge et dans lequel se jettent plusieurs fossés du secteur ouest ; sa paroi nord a été empierrée au VIe siècle. Deux fossés parallèles au nord semblent matérialiser un ancien chemin antique.
 
L'occupation du Haut-Empire s'est essentiellement concentrée dans la moitié nord du site : à l'est du chemin ont été relevés 38 trous de poteau et 30 fosses, une zone d'épandage, deux fours et une partie de structure bâtie (reste de mur avec deux monnaies, imitations de Postume et de Tétricus). Cette zone correspondant vraisemblablement à l'habitat a été réoccupée du IIe au IVe siècle et au haut Moyen Âge. Au centre, dans le coude du grand collecteur, a été installée une construction carrée ou rectangulaire (récupérée au haut Moyen Âge) avec un mur de clôture (?) formant un angle droit au sud-ouest, et quelques trous de poteau calés d'époque gallo-romaine à l'est. Cette zone a livré peu de mobilier. L'autre grande concentration de vestiges se situait au nord-ouest du grand collecteur, de part et d'autre d'un grand fossé est-ouest. Au sud de celui-ci semblait se démarquer un secteur à vocation artisanale dès le Haut-Empire avec un bâtiment rectangulaire nord-sud, des alignements de poteaux (palissade ?), deux fours et trois structures à combustion associés à des scories (métallurgie) et un réseau de fossés drainants. De l'autre côté du fossé, au nord, subsistaient des vestiges importants de structures de bâtiments en matériaux périssables : 74 trous de poteau et une vingtaine de fosses. Ce secteur semble plutôt correspondre à une zone de stockage avec silos, greniers, granges. La forte occupation de cette zone s'est perpétuée au Bas-Empire avec une perduration à l'époque mérovingienne. L'habitat a fini par se déplacer vers le sud au Moyen Âge (petit bâtiment de pierre des XIIIe-XVe siècles) avant d'aboutir à la ferme actuelle (mentionnée au XIe siècle).