À Gonesse, Val-d'Oise, une équipe de l'Institut national de recherches archéologiques préventives a mis au jour un site protohistorique du VIIIe siècle avant notre ère ainsi qu'un établissement rural gallo-romain occupé du Ie au Ve siècle de notre ère.

Chronique de site
Dernière modification
09 juin 2016

Cette fouille préventive, prescrite par l'État, se déroule actuellement à Gonesse, à l'emplacement de la future ZAC dite « Entrée sud de Gonesse ».
 

Un site du début du premier âge du Fer (VIIIe s. av. notre ère)

Sur près d'un hectare, le diagnostic puis la fouille archéologique ont révélé l'existence de structures gauloises anciennes, notamment des fosses et des silos destinés à la conservation de denrées alimentaires. Les structures d'habitat qui, à cette époque, sont des constructions sur poteaux disséminées en hameaux, n'ont pas été observées dans l'emprise de la prescription archéologique. Néanmoins, le matériel céramique issu des fouilles devrait permettre d'établir une collection de référence pour une époque encore mal connue dans le Val-d'Oise.

Un établissement rural gallo-romain (Ier-Ve s. de notre ère)

Le décapage de 2,5 hectares effectué à proximité du site protohistorique a permis la découverte d'un établissement gallo-romain de dimensions assez importantes. Le site a déjà livré des indices chronologiques permettant de bien cerner l'évolution de cette occupation, qui perdure selon les premières données du Ier au Ve siècle. Ainsi se succèdent durant ces cinq siècles diverses structures : des habitats en pierre ou sur poteaux, des fosses, des puits pour l'alimentation en eau, des fours domestiques ou artisanaux (forge, poteries...) et des espaces de stockage pour conserver les denrées alimentaires (caves, celliers). L'ensemble était enclos par un mportant réseau de fossés parcellaires qui a également évolué dans le temps. Au terme de la fouille, les données obtenues permettront de caractériser chaque étape de l'évolution du site et d'enrichir les connaissances sur l'histoire antique de la commune de Gonesse.

Des objets de la vie quotidienne

Durant le décapage et la fouille de la zone gallo-romaine, de nombreux objets en fer et en bronze ont été mis au jour. Ils fournissent de précieux renseignements sur la datation des structures et leur fonction. Les indices chronologiques sont confortés par la découverte de monnaies en bronze dans un état de conservation remarquable : qu'il s'agisse d'émissions du Ier siècle (monnaie de Néron) ou du IVe siècle (monnaie de Constantin, au Chrisme), chacune de ces pièces permet de mieux appréhender l'évolution du site. D'autres objets, en fer, témoignent davantage du statut de l'établissement : cloches à bestiaux, rasoirs, couteaux, ustensile de potier, mais aussi entraves d'esclaves participent à l'interprétation des structures desquelles ils proviennent.