Pas de Pajot
Les découvertes

A Salles, en Gironde,  des sondages ont permis de mettre au jour deux tombes à incinération, constituées principalement d’une urne cinéraire recouverte par un plat faisant office de couvercle, le tout installé dans une fosse probablement étroite.

Après la sépulture multiple d'hommes et de chevaux, des fosses à chevaux ... (Puy-de-Dôme)
Les découvertes

Dans l'emprise du futur contournement sud-est de Clermont-Ferrand les découvertes archéologiques se succèdent.

Huit hommes et leurs chevaux : une sépulture multiple en terre arverne (Le Cendre, Puy-de-Dôme)
Les découvertes

Huit cavaliers inhumés en compagnie de leurs chevaux viennent d'être découverts sur le site de Gondole dans le Puy-de-Dôme.

image generique
Les découvertes

A Lattes (Hérault), la fouille d'un espace funéraire protohistorique et gallo-romain s'est déroulé sur cinq mois. Le site s’inscrit dans un contexte alluvial (delta du Lez) à forte sédimentation. L’occupation antique et protohistorique se situe ainsi à deux mètres sous le sol actuel. La fouille a porté sur une série de douze sépultures dont les datations s’échelonnent entre le VIe siècle avant notre ère et les IV et VIe siècle de notre ère).

image generique
Les découvertes

La création de la ZAC de la Montane (Corrèze), qui s’étend entre les communes de Saint-Priest de Gimel et d’Eyrein, a motivé la réalisation d’une prospection archéologique par sondages mécaniques. L’emprise de la future ZAC couvre une superficie de 75 hectares. 205 sondages ont été ouverts pour une superficie de 8 237,60 m2.

image generique
Les découvertes

À Saint-Georges-des-Coteaux (Charente-Maritime), un diagnostic, réalisé à la périphérie nord-ouest de la ville de Saintes sur les 23 ha de la future ZAC, avait révélé la présence d’une occupation rurale a priori antique (fossés, trous de poteau et sépultures), avec quelques éléments plus tardifs (fossés, mobilier dans les labours).

image generique
Les découvertes

A Raillencourt-Sainte-Olle (Nord), les recherches menées dans ce secteur ont révélé les vestiges d’un important ensemble funéraire daté de la fin de l’âge du Fer, et, plus particulièrement, du Ier siècle avant notre ère. Le gisement se situe à la rupture de pente d’un plateau qui domine la rive gauche de l’Escaut, à 3 km au nord-ouest de Cambrai.

Pages