Posters
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
05 février 2018
Colloque
Le diagnostic comme outil de recherche

Ce deuxième séminaire scientifique et technique s’est tenu à Caen, à l'auditorium du château, les 28 et 29 septembre 2017. Il a été organisé par l'Inrap (David Flotté et Cyril Marcigny) avec le soutien du département du Calvados et de la Mairie de Caen.

Jérôme Livet, Isabelle Pichon
Inrap Tours, Inrap Tours / Citères - LAT UMR 7324
livet_pichon_poster_sst-caen-2017.jpg

La multiplication, ces dernières années, d’interventions archéologiques au cœur des villages de la région Centre – Val de Loire offre l’occasion de renseigner l’histoire des petits centres paroissiaux. Ces interventions, classiquement décomposées en plusieurs sondages contraints distribués autour de l’église, produisent notamment une documentation élémentaire éclairant les aires funéraires médiévales et modernes. Elles apparaissent par ailleurs d’autant plus essentielles qu’elles constituent souvent la seule incursion archéologique dans ces espaces urbanisés.

Trois diagnostics réalisés en 2015 et 2017 dans le bourg de Sainte-Lizaigne ont permis de mieux cerner l’occupation funéraire médiévale reconnue autour de l’église romane par les agents du S.R.A. lors de sauvetages urgents. Constituées de six fenêtres de superficie variant entre 5 et 52 m², ces opérations confirment des installations de tombes depuis, a minima, l’époque carolingienne (fin VIIe – fin IXe s.). Elles suggèrent, de plus, l’existence d’une limite de l’aire sépulcrale au nord-est de l’église et révèlent la présence d’inhumations du XIVe ou XVe siècle à 150 m de l’édifice de culte.

De la même manière, le site funéraire de Nohant a été découvert lors de travaux dans le parc du domaine de George Sand. Les sépultures alors mises au jour, à environ 130 m au sud-est du chevet de l’église, semblaient relever du début du Moyen Âge. Deux inhumations d’enfants retrouvées en 2016 à moins de 50 m au nord-ouest de l’édifice de culte et attribuées au VIIIe ou IXe siècle participent également à ce site. Avec l’examen des plans anciens, elles amènent à s’interroger sur la forme de l’aire sépulcrale, espace unique très étendu ou constitué de plusieurs pôles plus ou moins contemporains.

Un cimetière paroissial étendu se reconnaît trois kilomètres au nord de Nohant, autour de l’église Saint-Martin de Vic. Deux suivis de travaux, une fouille « d’évaluation » de 1164 m² (1999) et deux petits diagnostics récents y ont livré, outre les vestiges d’une agglomération antique, une occupation funéraire continue depuis l’Antiquité tardive. Celle se développant entre les XIe et XVe siècles correspond à son extension maximale. Elle se perçoit sur près de 80 m au sud de l’église, interpellant quant au statut de la localité de Vic à cette période et à son attractivité comme lieu d’inhumation.

Bien que limitées en temps et en emprise, ces opérations dans les centres-bourgs livrent des résultats exploitables sur l’origine et l’organisation des cimetières médiévaux. Grâce, en particulier, à l’étude des architectures funéraires et à plusieurs datations radiocarbones, des hypothèses d’évolution topographique des aires sépulcrales peuvent être proposées. L’objectif est de confronter celles-ci à des modèles élaborés lors de fouilles plus vastes, comme celui de Rigny-Ussé, en Indre-et-Loire. Ces propositions peuvent aussi servir les programmations et méthodologies de futures prescriptions dans ces contextes.

Bibliographie
  • CHARTRAIN (A.). — Note du 25 février 1993 à l’attention du Directeur Régional des Affaires Culturelles.
  • CHASTEL (J.). — Sainte-Lizaigne - Chemin du Cimetière. Construction d’un nouveau groupe scolaire : rapport de diagnostic. Orléans : SRA Centre, 1998. 3 p.
  • CHASTEL (J.). — Sainte-Lizaigne - Chemin du Cimetière. ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne]. [mis en ligne le 03/03/2015, consulté le 04/09/2017]. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/14090
  • FOURNIER (L.), ARQUILLE (J.). — Opération préventive de fouille d’évaluation archéologique n°98/169 : rapport de surveillance archéologique. Orléans : AFAN/SRA Centre, 1999.
  • LIVET (J.), BOUILLON (J.). — Nohant-Vic (Indre), Nohant – place de l’église : Réaménagement de l’office du tourisme : rapport de diagnostic. Pantin : Inrap CIF, 2016. 75 p. URL : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0142748
  • MARSOLLIER (B.), COUVIN (F.), HUMBERT (L.). — L’occupation du bourg de Vic : commune de Nohant-Vic (Indre) : rapport de diagnostic. Orléans : SRA Centre, 1999. 75 p. URL : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0145372
  • PICHON (I.), LIVET (J.). — Sainte-Lizaigne (Indre), Groupe scolaire "Les Tournesols", place Antoinette Prot : rapport de diagnostic. Pantin : Inrap CIF, 2015. 29 p. URL : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0138453
  • PICHON (I.), LIVET (J.). — Sainte-Lizaigne (Indre),Le Bourg-Loge de Vigne : rapport de diagnostic. Pantin : Inrap CIF, 2015. 50 p. URL : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0139099
  • PICHON (I.), LIVET (J.). —​ Nohant-Vic (Indre), Le Bourg de Vic : restauration de l'église Saint-Martin et des fresques : rapport de diagnostic. Pantin : Inrap CIF, 2015. 100 p. URL : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0138455
  • PICHON (I.), LIVET (J.). — Nouvelles données sur le bourg de Vic : Nohant-Vic, Indre, "place de l'Eglise"  : rapport de diagnostic. Pantin : Inrap CIF, 2011. 187 p. URL : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0118694
  • PICHON (I.), LIVET (J.) , DELÉMONT (M.). — Sainte-Lizaigne (Indre), 1 bis route de Reuilly : projet de construction d'un bâtiment à usage de garage : rapport de diagnostic. Pantin : Inrap CIF, 2017. 45 p. URL : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0145679
  • SERNA (V.). — Documentation de l’intervention de 2005 autour de l’église. Orléans : SRA Centre. (manuscrit inédit).
  • SERNA (V.). — Compte-rendu de visite, Sainte-Lizaigne, centre bourg, mardi 26 septembre 2006. Orléans : SRA Centre. (manuscrit inédit).
  • ZADORA-RIO (E.), GALINIÉ (H.), HUSI (Ph.) collab., LIARD (M.) collab., RODIER (X.), collab., THEUREAU (Ch.) collab. — La fouille du site de Rigny, 7e-19e s. (commune de Rigny-Ussé, Indre-et-Loire)  : l’habitat, les églises, le cimetière. Troisième et dernier rapport préliminaire (1995-1999). Revue archéologique du Centre de la France, 40, 2001, p. 167‑242. URL : http://www.persee.fr/doc/racf_0220-6617_2001_num_40_1_2879

LIVET (Jérôme), PICHON (Isabelle). — Apport du diagnostic à l’étude des cimetières paroissiaux : trois exemples dans l’Indre. In : Flotté (David), Marcigny (Cyril). — Le diagnostic comme outil de recherche : séminaires scientifiques et techniques de l’Inrap. Caen, Musée de Normandie, 28-29 sept. 2017.

Année :
2017
Partenaire
Logo INRAP
Logo Université François Rabelais Tours
CITERES UMR 7324 logo