Ce 4e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, dédié à la pratique de la bioarchéologie, sera organisé par la direction scientifique et technique (DST) de l’Inrap, en partenariat avec Archéologie Alsace et la direction du GDR 3644 Bioarcheodat.

Dernière modification
10 janvier 2020

PROGRAMME

L’évolution récente de la bioarchéologie est marquée par un important renouvellement, tant au niveau des outils et des techniques, que des méthodes. Ainsi, il est possible de pousser de plus en plus loin le travail d’investigation. Toutefois, l’archéologie préventive, qui génère aujourd’hui le plus grand corpus de données bioarchéologiques, impose la prise en compte d’exigences particulières, en vue de mener à bien ces études spécialisées : temps et moyens limités sur le terrain et en post-fouille, études souvent absentes ou sous-estimées dans le cadre des prescriptions et des projets scientifiques d’intervention… La prise en compte de ce principe de réalité suscite, depuis plusieurs années, au sein de la communauté des bioarchéologues, différents travaux en vue de proposer un « minimum méthodologique commun » permettant de garantir la qualité scientifique minimale de ces études. Ces « minimums » doivent être appliqués sur l’ensemble de la chaîne opératoire d’une opération archéologique, et même, au-delà : collecte des données, prélèvement, traitement et analyse des vestiges, restitution des résultats de l’étude sous la forme de documents scientifiques réutilisables (rapport d’opération, publication), échantillonnage a posteriori en vue d’analyses spécialisées… Ces réflexions s’accompagnent de la mise en place de référentiels, de collections de comparaisons, de protocoles et d’outils (enregistrement, analyse) communs, le plus souvent dématérialisés.

Jeudi 28 novembre

8h30 : 9h30 Accueil des participants

Ouverture du séminaire

9h30 : 9h50 

9h50 : 10h10 

10h10 : 12h 15 SESSION 1 ‐ Archéologie préventive : quelle place pour la bioarchéologie ?

 


13h40 : 14h50 SESSION 2‐ Collections, référentiels et bases de données : vers une mutualisation des outils ?​

 

14h50 : 15h45 SESSION 3 ‐ Posters (1)

Modérateur : Stéphane Frère


15h30‐15h45 Consultation des posters / Questions aux auteurs

15h45‐16h00 Pause
 

16h00 : 18h00 SESSION 4 ‐ Nouvelles techniques en bioarchéologie : quels gains, quelles limites ?

Modérateurs : Emmanuelle Bonnaire, Éric Boës

16h05 : 16h20 


18h15‐19h15
 

Visite du CCE d’Alsace et des locaux d’Archéologie Alsace (sur inscription), suivie d’un « verre de l’amitié » (ouvert à tous)


Vendredi 29 novembre

8h30 : 9h00 Accueil des participants

9h00 : 10h25 Session 5 : Comment sensibiliser et former les acteurs de l'archéologie

Modérateurs : Delphine Barbier‐Pain, Chantal Leroyer


10h25‐10h45 Pause
 

10h45 : 12h30 SESSION 6 ‐ Quels protocoles de prélèvement et d'enregistrement pour le matériel biologique ?

Modérateurs : Richard Cottiaux, Marc Talon
 

12h30‐13h50 Déjeuner (salon Érasme)


13h50‐14h30     SESSION 7 ‐ Posters (2)

Modérateur : Manon Cabanis


14h15‐14h30  Consultation des posters / Questions aux auteurs


14h30‐17h00     SESSION 8 ‐ De nouveaux contextes et domaines d'investigation pour l'archéologie préventive ?


15h20‐15h35 Pause
 

17h00‐17h15 Clôture du séminaire

17h00‐17h15