Mis à jour le
26 septembre 2016

L'opération Hôtel de Police sud a porté sur la partie sud-ouest d'un îlot, sans contact direct avec les rues qui le bordaient à l'ouest et au sud. Elle a été précédée d'un décapage sous surveillance archéologique jusqu'aux niveaux d'occupation antiques qui, joint à l'ample phénomène de récupération des matériaux de construction au Moyen Âge, rend problématique la lecture des périodes postérieures. Comparée à celles d'autre sites antiques du secteur (sites 02, 9, 10 et 15), cette fouille a observé une stratification particulièrement variée et dense dans ce secteur très méridional de la ville ouverte. La cause peut en être trouvée dans le rythme soutenu de renouvellement et d'activités.

Chronique

Les découvertes

A Tours, Indre-et-Loire, l'opération Hôtel de Police sud a porté sur la partie sud-ouest d'un îlot, sans contact direct avec les rues qui le...

Nom de l'opération
Hôtel de police Sud
Aménageur
LAUT - AFAN
Type d'opération
Fouille
Période(s)
Antiquité
Moyen Âge
Responsable d'opération
Henri Galinié
Collaborateurs scientifiques
Anne-Marie Jouquand et Thierry Massat. Frédéric Guelle, James Motteau, Christian Theureau, Philippe Husi, Stéphanie Raux (Inrap)
Date
DU 01/06/1988 AU 31/10/1988