Culture matérielle

La boîte à outils de Néandertal

Pour assurer leur subsistance, les Néandertaliens ont fabriqué des outils de diverses formes avec les matériaux qu’ils trouvaient dans leur environnement. La plupart étaient en pierre taillée, notamment en silex, mais d’autres matières ont été utilisées, comme l’os ou le bois. L’importance de ces matériaux organiques pourrait être sous-estimée en raison de leur nature périssable, ce qui n’est pas le cas de la pierre.

Afin de déterminer à quoi ont servi ces éclats « bruts », racloirs, denticulés, encoches, bifaces, couteaux à dos, hachereaux, lissoirs, épieux ou pointes, les archéologues font appel à une méthode appelée tracéologie. Celle-ci consiste à examiner les traces d’usure, qui constituent des indices sur l’utilisation de l’outil : sur quelle matière (viande, peau, bois, os, etc.) a-t-il agi ? avec quel mouvement (raclage, découpe, percussion) ? comment était-il manipulé (à main nue, par l’intermédiaire d’une gaine ou d’un manche) ? Observées à l’aide de loupes et de microscopes, les traces sont comparées avec celles laissées sur des répliques d’outils au cours d’expérimentations menées par le tracéologue.

Cette approche permet de connaître les activités pratiquées par les Néandertaliens et les formes d’outils qu’ils ont utilisés pour les réaliser. On trouve de nombreux couteaux de boucherie. Par contre, les outils en pierre attribués à des armes de chasse sont rares, ce que peut expliquer l’utilisation d’épieux en bois, très exceptionnellement conservés. Enfin, quelques outils ont pu servir à couper des plantes, fabriquer des objets en os, broyer des colorants ou encore à allumer un feu. Les bifaces sont utilisés en grande majorité pour débiter la viande, parfois comme percuteurs pour la taille des roches, ou comme briquets. Chaque type d’outil ne correspond pas forcément à une fonction spécifique, celle-ci dépendant des traditions techniques des Néandertaliens, de l’environnement et de la vocation du site où il a été découvert (atelier, habitat, etc.).

Utilisation expérimentale d'un outil en silex (denticulé) pour la sciage de bois (PCR “Des Traces et des Hommes“)