Les lieux de vie

Les maisons de l’âge du Bronze n’ont laissé que très peu de vestiges. Dans la majorité des régions, elles ont été bâties en matériaux périssables (bois et terre) qui n’ont pas résisté au temps. C’est donc à travers les traces de leur présence disparue, leurs fantômes en quelque sorte, que les archéologues ont pu déterminer leur architecture, la spécialisation des bâtiments et leur répartition dans l’espace.