Vivre à Tromelin

Après le départ des marins français, les esclaves malgaches ont à organiser leur survie sur l’île de Tromelin. Leur séjour, qui ne devait durer que quelques semaines, s’est prolongé pendant quinze ans.