La civilisation romaine, qui se déroule sur douze siècles en Italie, du VIIIsiècle avant notre ère au Vsiècle de notre ère, s’est constamment nourrie d’influences et d’emprunts. Elle s’étend hors d'Italie dès les IIIe-IIe siècles avant notre ère.

Mis à jour le
02 décembre 2016

En -120, est créée la province romaine de Transalpine (qui correspond à peu près au sud de la France actuelle) : les peuples autochtones, déjà en contact avec le monde méditerranéen, sont alors placés sous domination directe du pouvoir romain.
En -52, César conquiert la Gaule. C’est un territoire qui, en dépit d’une réelle structure politico-administrative, n’est pas encore unifié. Il est composé d’une soixantaine de cités, plus ou moins puissantes, qui s’organisent autour d’un réseau de villes (les oppida) et de voies de communication déjà bien aménagées.

Loin des vieux clichés historiques, l’archéologie a montré que la Gaule représente alors un espace riche et développé, densément habité et sillonné de routes, parfois empierrées. Des milliers de fermes gauloises – certaines très petites, et d’autres très vastes, comparables aux villae romaines –, sont implantées près de villages et de villes dénotant une structure urbaine très élaborée.

De cette conquête naît une société originale, dite « gallo-romaine », qui s’épanouit entre le Ier siècle avant notre ère et le Ve siècle après notre ère en mêlant les traits propres à ces deux civilisations. Ainsi trouve-t-on encore aujourd’hui sur le territoire français de nombreux monuments emblématiques de la culture romaine (enceintes, théâtres et amphithéâtres, mausolées, etc.). Mais les vestiges mis au jour viennent en éclairer bien d’autres aspects.

L'archéologie de la Gaule romaine a, depuis le début des années 1980, profondément renouvelé nos connaissances et notre regard sur cette période, que l’on divise en deux grandes parties :

  • le Haut-Empire : du début du Ier à la fin du IIIsiècle ;
  • l’Antiquité tardive, dénommée encore récemment Bas-Empire : du début du IVsiècle à la fin du Ve siècle.
Tête féminine, IIe s. de notre ère, sanctuaire de Pont-Sainte-Maxence (Oise), 2014.